La Guerre sans Fin
~ Bienvenue sur ce forum RPG basé sur LGDC ! ~
Ici, crée-toi un chat et jette-toi dans la bataille au côté de ton Clan ! Resteras-tu un guerrier loyal ou choisiras-tu de rejoindre les rangs des conspirateurs ? A toi de le décider, le destin des Clans repose entre tes pattes ! Rejoins-nous, nous t'accueillerons à pattes ouvertes ! =)
○ Amicalement, le Staff du Forum ○


Forum RPG basé sur la série très célèbre La Guerre des Clans!
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 ORIGINES...

Aller en bas 
AuteurMessage
Rose des Sables



Messages : 46
Date d'inscription : 26/04/2012

MessageSujet: ORIGINES...   Lun 30 Avr - 16:31

La première histoire du forum !

l'histoire de quatre chats, que j'écris avec Fleur de Flamme, Patte Fauve et Poussière de Rocher.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rose des Sables



Messages : 46
Date d'inscription : 26/04/2012

MessageSujet: Re: ORIGINES...   Lun 30 Avr - 16:32

Chapitre 1 : (de Poussière de Rocher)


Poil de Lionne sortit des fourrés en quête de sa proie. Le rongeur avait détalé entre ses pattes quand le vent avait tourné. Poil de Lionne serra les crocs à se souvenir. Reniflant, guettant, elle voulait donner une petite leçon au campagnol rapide. La guerrière arriva près de la frontière avec le clan de l'éclipse. Elle s'arrêta pour contempler cette forêt si calme et étrange. L'heure avançait. Le soleil avançait. Seules les feuilles bougeaient dans un vent silencieux. La guerrière du clan de l'aurore boréale détacha son regard des bois pour se remettre en traque de sa proie. Zigzaguant entre les touffes d'herbes telle une ombre, elle arriva bientôt près d'une clairière. Poil de Lionne rampa vers une odeur de souris et bondit. Le coup était parfait. Le rongeur pendant dans sa gueule, mort, elle reprit son chemin vers le camp.

Poil de Lionne détala dans le camp, en compagnie de deux grives, une souris et un lézard morts dans ses crocs. Elle les déposa sur le tas de gibier et fila vers l'antre des guerriers faire une petite somme. Queue de Lézard, Pelage d'Algues, Œil de Vipère et Croc blanc dormait à point fermé. Poil de Lionne s'étendit avec plaisir sur sa litière propre et... Étoile Scintillante les appela. Par tout nos ancêtres ! Pourquoi maintenant ?! Étoile Scintillante se dressa sur le promontoire et fixa l'assemblée de guerriers.
- Par les pouvoirs qui me sont conférés par nos ancêtres, Petit Roc tu deviendras apprenti sous le nom de Nuage de Roc, ton mentor serra Pelage d'Algues !"
- NUAGE DE ROC ! NUAGE DE ROC !"
- J'ai une autre déclaration à faire ! Poil de Lionne plissa les yeux faire son chef. Le clan de la brume a pénétré sur nos terres, il y a deux jours. J'en a parlé avec Museau de Cicatrices, notre lieutenant, et il d'accord : Le Clan de la Brume mérite une correction ! Nous allons les attaqués, et maintenant ! Détruisez leur camp, et pas de pitié !"
Deux tiers de l'assemblée hurla avec Étoile Scintillante, confiants. Le troisième tiers resta muet. Poil de Lionne en faisait parti. Elle connaissait la tension entre les quatre clans, mais à se point ! De plus l'intrusion du guerrier adverse sur leurs terres était un accident. La guerrière frémit en pensant à Griffe des Nuages, son ami guérisseur du clan de la brume. Poil de Lionne planta les griffes dans le sol, ne sachant que faire. Finalement, elle fut emportée par la vague de chats assoiffée de batailles qui détalait vers le camp de la brume. "Le nom du monde était désespoir."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rose des Sables



Messages : 46
Date d'inscription : 26/04/2012

MessageSujet: Re: ORIGINES...   Lun 30 Avr - 16:34

Chapitre 2 : (de Fleur de Flamme)

Griffe des Nuages était dans son antre et était en train de trier les plantes quand il entendit un énorme vacarme au dehors. Il se précipita dans la clairière et vit qu'une dizaine de chat du clan de l'Aurore Boréale avaient envahi le camp.
"Mais que ce passe-t-il?" Se demanda-t-il, sidéré.
Sans réfléchir d'avantage il bondit dans le feu de la bataille et tomba sur le dos d'une chatte noire. Elle se retourna et lui fit une balafre a l’œil. Griffe des Nuages lui passa agilement sous le ventre et le laboura. La guerrière adverse sauta et fit choir a terre le guérisseur. Il mordit la patte de la chatte noire qui cracha et bondit de côté. Un cris ce fit entendre. Il reconnu la voix de Nuage de Lilas, une apprentie du clan de la Brume. Il fit fuir la femelle de jais en lui déchiquetant l'oreille et se précipita vers l'apprentie. Il l'emmena dans sa tanière et lui appliqua rapidement de la toile d'araignée et elle repartie au combat. Griffe des Nuages jeta un regard angoissé dans la foule, se demandant s'il y avait Poil de Lionne avec eux. Il s'engagea une nouvelle fois dans la clairière, maintenant noire de chats des deux clans...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rose des Sables



Messages : 46
Date d'inscription : 26/04/2012

MessageSujet: Re: ORIGINES...   Lun 30 Avr - 16:35

Chapitre 3 : (de Patte Fauve)

Nuage d'Ombre sauta sur le mulot qu'il traquait. Il l'enterra rapidement, et partit à la recherche d'une autre proie. En longeant la frontière, il sentit une forte odeur de chats du Clan de l'Aurore Boréale et du Clan de la Brume. Le vent était violent, mais les odeurs ne pouvaient pas venir du territoire du Clan de l'Aurore Boréale, il devait donc avoir une bataille au camp du Clan de la Brume. Il se demanda si Poil de Lionne et Griffe de Nuages étaient là-bas. "Sûrement." se dit-il. Il espérait sincèrement que ses amis ne seraient pas gravement blessés. Comme il ne pouvait rien faire, il continua sa route. Durant toute la durée de la chasse, il sentit les effluves venant du territoire du Clan de la Brume. Mais il s'obligea à les ignorer, se concentrant sur sa chasse. Lorsqu'il revint au camp, il posa ses proies sur le tas de gibier, et alla trouver son mentor, Griffe de Hêtre. Il lui apprit ce qu'il avait senti, et Griffe de Hêtre alla le dire au chef du Clan. Pendant ce temps, Nuage d'Ombre se dirigea vers la tanière des apprentis. Il se coucha et s'endormit d'un sommeil léger. Un peu plus tard, le chef du Clan, Étoile de Paon, convoqua une Assemblée. Il commença :
"Chats du Clan de l’Éclipse, un de nos apprentis a sentit l'odeur du Clan de la Brume et du Clan de l'Aurore Boréale près de la frontière avec le Clan de la Brume. Les deux Clans doivent être en train de se battre. Cela ne nous regarde pas, et nous n'irons pas nous battre. Ce n'est pas pour cela que je vous ai convoqué. Patte de Ruche, approche. A partir de ce jour et jusqu'à ce que tu deviennes une guerrière, tu te nommeras Nuage de Ruche. Poil de Guépard sera ton mentor. Poil de Guépard, je compte sur toi pour transmettre ton courage et ta loyauté.
- NUAGE DE RUCHE ! NUAGE DE RUCHE !"
La jeune chatte au pelage couleur miel avec quels taches plus foncées regarda ses pattes, intimidée. Nuage d'Ombre alla la féliciter. Elle était avec lui dans la pouponnière, et depuis qu'il était devenu apprenti, elle était toute seule. Mais à présent, elle serait avec les autres apprentis, et deviendrait une guerrière. Nuage d'Ombre l'accompagna à la réserve de proies, une fois que tous l'eurent félicité et ils partagèrent une grive. La grive finie, les deux apprentis entrèrent dans leur tanière, et Nuage de Ruche se fit un petit nid à côté de Nuage d'Ombre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rose des Sables



Messages : 46
Date d'inscription : 26/04/2012

MessageSujet: Re: ORIGINES...   Lun 30 Avr - 16:36

Chapitre 4 : (de Rose des Sables)

Petite Banquise renifla avec curiosité le poil mouillé de la boule de poil qui venait de naitre. Il avait une odeur bizarre, mêlé à celle de Souffle Argentée. Pelage d'Ocre la poussa brutalement sur le coté en marmonnant :
"Ah ! les chatons, toujours dans les pattes des autres !
Petite Banquise se tint à distance, sans pour autant quitter des yeux le guérisseur. Il murmurait des encouragements à Souffle Etoilé. Il avait la même voix que Griffe de Nuages, le guérisseur, qui l'avait soigné du mal blanc. Pelage d'Ajoncs lui avait expliqué qu'elle ne le reverrais jamais, après lui avoir juré de ne le répéter à personne. Petite Banquise avait été très triste. Aile de Pivert patientait fièvreument aux cotés de sa compagne. Pelage d'Ocre lui demanda de s'occuper du chaton. Il le lécha. Petite Banquise sursauta quand le chaton ouvrit sa petite gueule rose pour pousser un cri muet. Il était vivant !!! Un, puis deux autres chatons furent déposés devant Aile de Pivert, qui ne savait plus où donnez de la tête. Petite Banquise s'approcha, intrigué :
"Je peux t'aider , demanda-t-elle, ses grands yeux bleus tourné vers le père.
-Euh... Oui, merci. répondit-il après un moment d'hésitation.
Elle se mit à léché un autre chaton, en se demandant à quoi ce geste pouvait bien servir. Le chaton était gris-blanc moucheté, comme son père. Il bougea, et se mit à ramper, cherchant le lait, ses petits yeux fermés. Fasciné, Petite Banquise le regarda faire : comment un être aussi petit pouvait-il cherché du lait, et simplement pouvoir bouger ?
"Petite Banquise ! Ne le laisse pas comme ça, il va mourir ! s'exclama Pelage d'Ocre, qui semblait tout aussi épuisé que Souffle Argenté.
Il avait passé la matinée à se démener auprès de la reine. A présent, elle regardait tété les trois petits tout contre son ventre. Une odeur de lait se diffusait dans la pouponnière. Aile de Pivert prit le dernier chaton et l'installa auprès des autres. Étoile de Bruine et Pelage d'Ajoncs entrèrent. Petite Banquise courut se coller à la chaude et soigneuse fourrure de sa mère. Celle-ci lui donna un coup de langue :
"Tu ne devrait pas rester ici, nous sommes trop serrés dans la pouponnière. Que dirais-tu de rejoindre les anciens ?
Petite Banquise contempla les chatons d'un air inquiet :
-Ils ne vont pas mourir, dit ?
-Mais non, ne t'inquiète pas, Pelage d'Ocre et Souffle Argenté veillent sur eux. Allez, file !"
Petite Banquise gambada hors de l'abri touffu de branches d'épicéa. Elle fut bousculé par Plaine des vents. Le lieutenant avait un air sombre. Petite Banquise, poussée par la curiosité, en oublia les anciens, et se hissa sur une des branches d'épicéa sans que personne ne la voie. Toute contente de sa cachette, elle écouta :
"Étoile de Bruine ! Le Clan de le Brume attaque celui de l'Aurore Boréale.
De son perchoir, Petite Banquise vit le visage de son chef neutre, comme si plus rien ne pouvait la surprendre.
Petite Banquise se demanda qui étaient ces clans. Elle n'avait aucune idée de qui était dans quel clan, et n'avait jamais vu une frontière. Mais elle savait quelqu’un qu'elle aimait était en danger. Les pensées se bousculèrent dans sa tête : Peut être que Patte de Lionne, la guerrière qui l'avait tiré des griffes d'un chien alors qu'elle s'était éloigné de Pelage d'Ajoncs pendant une balade, était en danger. Sa mère n'avait jamais rien su de l'escapade, et heureusement, sinon elle lui aurait arraché les oreilles ! Ou alors Nuage d'Ombre, l'apprenti qui lui avait sauvé la vie en l'empêchant de tomber dans un piège de chasse des bipèdes. Sans oublié Griffe de Nuages.
"Nous n'allons rien faire, qu'il s'entretue si ça leur chante, décida Étoile de Bruine en haussant les épaules.
Pour la première fois de sa vie, Petite Banquise était en colère contre son chef. Mais elle était aussi partager entre ceux de son clan qui lui disait que les autres clans n'étaient que des ramassis de corbeaux. Pourtant, ils l'avaient sauvés sans rien recevoir en échange. Et ça, elle espérait qu'elle pourrait le faire pour eux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rose des Sables



Messages : 46
Date d'inscription : 26/04/2012

MessageSujet: Re: ORIGINES...   Lun 30 Avr - 16:39

Chapitre 5 : (de Poussière de Rocher)
Poil de Lionne laissa fuir le guerrier mince du Clan de la Brume. Étoile Scintillante venait de sonner l'alerte de replis. Les guerriers adverses reculèrent, comme ceux du clan de l'aurore boréale. Les deux chefs se toisèrent d'un regard glacial, seuls Poil de Lionne et Griffe des Nuages se regardaient avec désolation. La bataille avait fait rage toute la soirée, et la guerrière du clan de l'aurore boréale était exténuée. Une griffure zébrait son museau, et le sang coulant dessus étincelait au soleil couchant. Étoile Scintillante rebroussa finalement chemin suivi des ses guerriers, quand soudain le chef du clan de la brume s'écria :
- C'était un accident !"
- Par nos ancêtres, quelle blague !" s'exclama le lieutenant adverse.
- Laisse, Museau de Cicatrices, déclara la meneuse d'un ton las, Étoile des Cieux, est-ce vrai ?"
- Oui."
- Si tu ne ment pas, alors que les morts de cette batailles soit accueillis dignement, sinon, qu'ils soient humiliés. Au revoir, Étoile des Cieux." dit Étoile Scintillante d'un ton sec.
Et la chef détala dans le forêt. Poil de Lionne salua le guérisseur, son ami, et suivi les siens.

La guerrière déboula la première dans le clan, et elle poussa un cri d'horreur inaudible et voyant un corps déchiqueté, celui de Cascade Neigeuse. La guerrière qui avait disparu mystérieusement, il y a une lune ! Les autres membres du clan poussèrent à leur tour des cris affolés, car cette étrange phénomène était déjà arrivé : depuis quelques temps déjà, des chats disparaissait, leur corps morts réapparaissaient une lune plus tard et tout de suite après un nouveau chat disparaissait et ainsi de suite. Tout les membres du clan retirent leur souffle, attendant un cri de quelqu'un annonçant la prochaine personne qui viendrait de disparaître. Poil de Lionne parcouru l'assemblée du regard. Pourquoi restent-ils comme ça sans rien faire ? se demanda la jeune guerrière. Soudain, Pelage d'Algues s'exclama :
- Où est Œil de Vipère ?"
Tous se retournèrent sur le champ, et, en effet, le guerrier avait disparu. Un souffle las parcouru chacun des chats. Même Étoile Scintillante ne savait comment réagir à cette malédiction.
- Veillons Cascade Neigeuse et allons nous reposez." déclara la chef.
Poil de Lionne s'approcha de Cascade Neigeuse, son amie d'enfance, et versa un torrent de larmes sur son pelage froid et terreux.
- Que nos ancêtres t'accompagne." Soudain, le regard émeraude de Poil de Lionne se teinta de détermination. Elle se redressa, tarit ses pleurs et se dirigea d'un pas décidé vers l'antre des guerriers...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rose des Sables



Messages : 46
Date d'inscription : 26/04/2012

MessageSujet: Re: ORIGINES...   Lun 30 Avr - 16:46

Chapitre 6: (de Fleur de Flamme)
Griffe des Nuages vit tous les blessés et morts dans la clairière. Il soupira. Quelle malchance!! Il s'approcha d'un corps au pelage écaille.
"Pluie Fine" Pensa-t-il. "Elle est morte. La pauvre, elle était si jeune". Il continua vers un autre chat qui respirait encore. C'était Plume d'Aigle.
Il avait une fracture a la patte et ne pouvait pas se lever.
"Je vais le soigner sur place."
Il alla chercher de la consoude et des toiles d'araignée, les appliqua sur la fracture et donna des plantes pour endormir. Il passa en revu tous les membres du clan sauf Pelage de Fennec. Il avait beau le chercher partout il ne le trouvait pas. Prit d'un mauvais pressentiment il appela son chef, Étoile des Cieux.
<< Ça recommence encore? Feula-t-il exaspéré. Bientôt nous n'aurons plus du tout de guerriers!>>
La gorge de Griffe des Nuages se noua. Il se demandait qui faisait ça et pourquoi? Il se remit au travail en silence, perdu dans ses pensée. Étoile des Cieux convoqua une assemblée. Le guérisseur leva les yeux de sa tâche quelques secondes et écouta d'une oreille peu attentive.
<< Il est urgent que nous ayons de nouveau apprentis guerriers... ou guérisseurs! Clama-t-il en fixant le matou gris-bleu.
Interloqué, Griffe des Nuages, s'assit et écouta plus attentivement.
_ Nous somme maintenant réunis pour nommé apprenti Petit Moineau et Petite Mésange. Petit Moineau approche! A partir de tout de suite et jusqu'au jour où tu sera un guerrier tu t'appellera Nuage de Moineau et ton mentor sera Petit Ours.
Petit Ours pressa sa truffe contre celle de son nouvel apprenti.
_ Et maintenant Petite Mésange. Tu sera l'apprentie de Griffe des Nuages et tu te nommera Nuage de Mésange! L'assemblée est terminée!!
Etoile des Cieux se dirigea vers son antre mais il l'arrêta.
_ Tu n'a quand même pas forcé Nuage de Mésange a devenir mon apprentie?
_ Non elle me le demande depuis l'âge de 4 lunes!>>
Griffe des Nuages trottina vers son apprentie.
<< Tu vient avec moi? Je vais t'apprendre les bases et tu m'aidera a soigner les blessés!>>
Elle hocha vivement la tête et le suivit dans son antre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rose des Sables



Messages : 46
Date d'inscription : 26/04/2012

MessageSujet: Re: ORIGINES...   Lun 30 Avr - 16:49

Chapitre 7 : (de Patte Fauve)
Nuage d'Ombre sortit de la tanière des apprentis, Nuage de Ruche juste derrière lui. Il trotta vers la tanière des guerriers, et passa la tête à l'intérieur, étonné de ne pas voir Griffe de Hêtre qui l'attendait. Comme son mentor n'était pas à l'intérieur, il ressortit et se dirigea vers l'antre de la guérisseuse, Museau Enneigé. Cette dernière était en train d'expliquer à Nuage d'Eucalyptus, la soeur de Nuage d'Ombre, les propriétés de la consoude, du pavot et de la prêle. Lorsqu'elle vit Nuage d'Ombre, elle s'arrêta et lui demanda : "Bonjour Nuage d'Ombre. Que fais-tu ici ?
- Je cherche Griffe de Hêtre. Vous ne l'auriez pas vu ?
- Non. Va demander à Griffe Sanglante, peut-être qu'il pourra te renseigner.
- D'accord. Merci quand même."
Le matou les laissa et parcourut la clairière du regard. Il aperçut Griffe Sanglante, le lieutenant, devant la tanière du chef. Il se dirigea vers lui : "Bonjour Griffe Sanglante. Est-ce que tu sais où se trouve Griffe de Hêtre ?
- Hum... Je crois qu'il est parti chasser. Il devrait être revenu... Viens avec moi et Poil de Guépard et Nuage de Ruche. Nous allons faire le tour du territoire, et nous verrons si nous avons une trace de ton mentor...
- Bien Griffe Sanglante."
Malgré l'absence de son mentor, Nuage d'Ombre était content de faire le tour du territoire avec le lieutenant du Clan. Il suivit le matou marron vers la sortie du camp où Nuage de Ruche et Poil de Guépard les attendaient. Ils sortirent du camp tous les quatre et slalomèrent entre les arbres. Les quatre chats arrivèrent à la frontière avec le Clan de la Brume. Pendant que Poil de Guépard expliquait à Nuage de Ruche l'odeur du Clan adverse, Griffe Sanglante et Nuage d'Ombre s'écartèrent de la frontière et s'enfoncèrent un peu plus dans la forêt. Ils tentèrent de trouver la trace du mentor de Nuage d'Ombre, mais ne trouvèrent rien. Ils rejoignirent Poil de Guépard et son apprentie et continuèrent. Ils s'arrêtèrent à la frontière avec le Clan de (c'est quoi déjà ?) et refirent la même chose. Nuage d'Ombre et Griffe Sanglante ne trouvèrent aucune trace de Griffe de Hêtre. Ils rentrèrent au camp. Arrivés à quelques mètres du camp, ils entendirent de miaulements de douleur. Les quatre chats se précipitèrent aussitôt vers l'entrée, et débouchèrent dans la clairière. Ils virent plusieurs chats rassemblés autour d'un corps. Nuage d'Ombre le reconnut avec horreur : Cœur Noir ! Le guerrier noir avait disparu il y a une lune de cela. C'était le père de Nuage d'Ombre et Nuage d'Eucalyptus. Horrifié, l'apprenti se précipita près de son père, et enfouit son museau dans la fourrure du chat. Sa sœur se colla contre lui, et ils le pleurèrent ensemble. Pendant qu'ils le pleuraient, Etoile de Paon convoqua une Assemblée :
"Chats du Clan de l’éclipse, aujourd'hui, Plume d’Étincelles et Lune de Violettes ont découvert le corps de Cœur Noir. Elles l'ont ramené au camp. Nous le pleurerons cette nuit. Mais avant, le chat qui a été kidnappé, après Cœur Noir est... Griffe de Hêtre. Il avait un apprenti, Nuage d'Ombre. Nuage d'Ombre, ce sera désormais Griffe Sanglante qui s'occupera de toi. Fais honneur à ton père."
Le chef descendit de l'arbre dans lequel il était perché. Nuage d'Ombre, deux fois plus atterré, alla toucher le nez de son nouveau mentor, puis repartit pleurer son père...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rose des Sables



Messages : 46
Date d'inscription : 26/04/2012

MessageSujet: Re: ORIGINES...   Lun 30 Avr - 16:50

Chapitre 8 : (de Rose des Sables)

- Le chef bondit sur le rocher, et déclara d'une voix forte "QUE TOUS LES FÉLINS EN AGE DE CHASSER S'APPROCHE DU GRAND ROCHER !!!
Petite Banquise écoutait l'histoire de Petite Brindille : elle racontait si bien ! La vieille chatte brune était allongé sur sa litière en pleine air. Une fine brise venait chatouiller les moustaches du chaton assis à ses cotés. Petite Banquise frissonna, et gonfla sa fourrure pour se tenir chaud. Le jour déclinait lentement au dessus des arbres qui entourait le camp.
- Petite Banquise ! Viens ici tout de suite !
La voix de Pelage d'Ajoncs traversa le camp depuis la pouponnière.
- Oh non ! supplia le chaton. S'il te plait, racontes moi ce qui ce passe après !! demanda-t-elle à Petite Brindille.
Celle-ci ronronna :
- Ne t'inquiète pas, je te raconterais la suite demain !
Petite Banquise ronchonna et partit vers la pouponnière à contre cœur sans déranger Queue Noire. Le vieux chat marmonna dans son sommeil. Pelage d'Ajoncs se tenait devant l'abri des chatons. Petite Banquise la rejoignit au pas de course.
- Ah ! Te voilà !
- Pourquoi je ne pouvais pas rester encore un peu ?
- Il est tard ! Elle désigna du museau le moineau encore chaud : Allez, mange ! Et après, au lit !
Le ventre de Petite Banquise gargouilla : elle entra dans la pouponnière et mordit dedans. Que c'était bon ! Elle était si pressé de devenir apprentie ! Mais elle devait encore patienté deux lunes pour pouvoir l'être. Tout en dégustant sa proie, elle jeta un coup d’œil vers Souffle Étoilé : la reine dormait, Petit Corbeau, Petite Encre, Petit Charbon et Patte Nocturne contre son ventre. Ils était âgés d'à peine quelques jours. Deux des chatons étaient entièrement noirs, les deux autres avaient des taches blanches et grises. Ils étaient très beaux. Épuise, Petite Banquise laissa sa mère l'entrainé sur leurs litières, avant de se rouler en boule contre elle, rassuré par son odeur. Elle sentit à peine la queue de Pelage d'Ajoncs la recouvrir avant de sombrer dans le sommeil.
Elle se réveilla. Un tapis de mousse couvrait le sol, sous ses pattes. Il faisait nuit noire. Aucune lumière, même pas la lune, ne brillait. Pas rassuré du tout, Petite Banquise se demanda ou elle était : surement pas dans le camps en tout cas. Le silence l'inquiétait plus que tout. Elle ravala ses larmes et avança à tâtons : Peut être trouverait-elle la sortie ? Soudain, le sol se déroba sous ses pattes. Elle tomba... Rien n'arrêta sa chute. Elle entendit une voix résonner dans ses oreilles :
N'oublie jamais ce que tu viens de faire...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rose des Sables



Messages : 46
Date d'inscription : 26/04/2012

MessageSujet: Re: ORIGINES...   Lun 30 Avr - 16:51

Chapitre 9: (de Poussière de Rocher)
Poil de Lionne sombra dans un sommeil paisible. Elle était décidé depuis longtemps de ce qu'elle allait faire : Griffe des Nuages, Nuage d'Ombre, Petite Banquise et elle-même avait le dont de communiquer par les songes. Elle se trouva d'un coup dans une plaine tâchée de sang et le sol terreux tremblait sous ses pattes. Bien que se soit un songe et qu'elle en était consciente, Poil de Lionne de put s'empêcher de frissonner. Elle se concentra sut sa tâche : trouver les esprits de ses amis. Elle décela tout d'abord celui de Nuage de Sombre, qui dormait d'un sommeil léger, et la guerrière détecta de la tristesse. Aurai-t-il des problèmes ? Poil de Lionne miaula d'une voix douce, parlant au vent. Elle venait d'apercevoir le corps de l'apprenti endormi sur la plain. <> pensa-t-elle. Son pelage couleur or secoué de bourrasques, elle réveilla Nuage d'Ombre. Celui miaula et discernant la carrure musclée de Poil de Lionne se releva d'un bond.
- Que se passe-t-il ?"
- Attends." dit la chatte d'un air mystérieux. Elle ferma les yeux et trouva l'aura de Griffe des Nuages. Elle se dirigea vers cette sensation et trouva le guérisseur endormi à point fermés. La guerrière le réveilla et accompagné de Griffe des Nuages, rejoignit Nuage d'Ombre. Enfin, elle essaya de trouver Petite Banquise dans ce dédale d'esprits. Elle la trouva difficilement et ressentit une énorme choc. Une image déferla dans sa tête : le corps du chaton tomba d'un précipice. Dans son esprit, Poil de Lionne s'écria : N'oublie jamais de ce que tu viens de faire... Tu en auras besoin pour la suite des événements." Ces mots étaient sortis tout seuls, comme soufflés par les ancêtres de Poil de Lionne. Elle ne put en dire plus : le corps de Petite Banquise devint flou et elle n'arriva plus à la contacter. Tremblante elle se tourna vers ses deux autres amis :
- Je vous ai rassemblés aujourd'hui car mon clan a des ennuis : des guerriers disparaissent mystérieusement et reviennent une lune plus tard, morts. J'ai décidé de m'exiler pour trouver la clé du mystère. Je viens vous dire adieu." dit la chatte d'une voix assurée mais empreint d'une touche de tristesse. Nuage d'Ombre et le guérisseur se concertèrent et l'apprenti répliqua :
- Je t'accompagne ! Coeur Noir est mort et Griffe de Hêtre... Le serra aussi ! Je veut tout les deux les venger !"
LA guerrière fut contente de la décision de son ami puis les regards des deux félins se posèrent, impassibles, sur Griffe des Nuages. Ce dernier, mal à l'aise, répondit :
- J'ai une apprentie, Nuage de Mésange ! Je ne vais tout de même pas la laisser seule !"
- Aucun membre du clan n'a disparu ?"
- Pelage de Fennec..."
- Alors vient avec nous et venge le !"
- ... Mais Nuage de Mésange ?"
Poil de Lionne déclara :
- N'y a-t-il aucun guerrier ou guerrière apte à te remplacer ?"
Le guérisseur réfléchi un instant.
- Fleur du Désert est très bonne mais..."
- Alors fait confiance à ton clan : Étoile des Cieux la nommera à ta place !" le coupa Nuage d'Ombre. Décidé, Griffe des Nuages hocha la tête, finalement d'accord pour l'aventure.
- D'accord, rendez-vous demain à minuit aux rochers des étoiles !"
Alors que Poil de Lionne souriait à cette solidarité, elle fut frappée en son centre : Petite Banquise ! Elle essayait de la contacter !" La chatte fit le vide en elle et retrouva l'image de la petite chatte. Sa voix résonna dans la tête de la guerrière ;
- Poil de Lionne, à l'aide... S'il te plaît."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rose des Sables



Messages : 46
Date d'inscription : 26/04/2012

MessageSujet: Re: ORIGINES...   Lun 30 Avr - 16:52

Chapitre 10: (de Fleur de Flamme)
Griffe des Nuages se réveilla dans son antre, se demandant si son rêve était vrai. Nuage de Mésange dormait encore, dans un coin de la tanière. Il la réveilla.
<< Viens, je vais t'apprendre des choses un peu plus dures et après nous nous entraînerons au combat!
L'apprentie hocha la tête.
_ Alors! Sais-tu ce qu'est cette plante?
Il montra de la patte une plantes.
_ Non... Répondit la petite chatte blanche et rousse.
_ C'est de la camomille! Elle apaise le coeur et l'esprit. Celle-ci est un racine de glouterons, elle sert pour les morsures de rats.
Griffe des Nuages montra quelques graines.
_ Je me souvient de ce que c'est! C'est du... des... graines de pavots!
_ Qui servent a... ??
_ A... endormir un chat?
_ Tout a fait! Maintenant je veux t'apprendre les baies a ne surtout pas toucher! Il y a les baies d'if. Elle ont l'air délicieuse mais c'est mortel, elle ressemblent un peu au baies de Genièvre. Il y a les graines de houx, toxiques et dangereuse pour les chatons mais pas mortelles pour les guerriers. Et enfin les graines de Digitales, qui peuvent être confondu avec les baies de pavots. Elle peut aider le cœur mais en trop grande quantité, elle tue.>>
Nuage de Mésange hocha la tête une nouvelle fois. Griffe des Nuages contempla sa petite tête rousse et blanche un instant et l'invita a sortir. Il se dirigèrent vers la clairière de mousse. Le guérisseur se mit en position et déclara sans émotions:
<< Attaque-moi!
_ Quoi? Maintenant? Tout de suite?
_ Non demain, c'est pour ça que l'on est venu ici!>> Ronronna le matou gris-bleu.
L'apprentie s'aplatit au sol et s'avança lentement pour être a une distance de 3 queues de souris et bondit, visant les pattes. Le mentor, ayant prévu l'attaque, bondit et Nuage de Mésange s'affala par terre.
<< Bien... un peu maladroit mais a force ça va venir!>>
Il s'entraînèrent toutes la journée, en effectuant des poses régulières pour chasser. A la fin de la journée, ils s'étaient bien entraîner et le mentor se sentait prêt a la laisser a Fleur du Désert.
Il attendit minuit dans sa tanière en trépignant. Un peu avant il sortit du camp. Il courut droit vers les Rochers des Étoiles, des rochers qui reflétaient a la lumière des étoiles. Il s'assit et attendit, regardant la lune et pensant a son clan.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rose des Sables



Messages : 46
Date d'inscription : 26/04/2012

MessageSujet: Re: ORIGINES...   Lun 30 Avr - 16:54

Chapitre 12: (de Patte Fauve)
Nuage d'Ombre se réveilla. Il se leva et sortit de la tanière. L'apprenti respira l'air frais profondément. Il s'approcha du corps de son père, et enfouit sa truffe dans le pelage du défunt. Lorsqu'il releva la tête, il sentit l'odeur de sa sœur, Nuage d'Eucalyptus. Elle était toute fraîche. Surpris, il la suivit. Le félin se glissa hors du camp, suivant la trace de sa sœur. Bientôt, il arriva à une petite clairière. Au milieu de la clairière, il y avait une souche d'arbre, sur laquelle était assise Nuage d'Eucalyptus. Nuage d'Ombre s'approcha de l'apprentie guérisseuse. Cette dernière l'entendit venir, et l'attendit tranquillement. L'apprenti guerrier s'assit à côté de la souche : "Il est au Clan des Étoilés, à présent. Il veille sur nous depuis les rangs de nos ancêtres.
- C'est vrai... Il me manque.
- On le retrouvera un jour. Quand nous les rejoindrons."
Nuage d'Eucalyptus hocha la tête. Peu après, les deux apprentis étaient revenus au camp. La chatte salua son frère et rejoignit l'antre de la guérisseuse. Quand à Nuage d'Ombre, il resta un petit peu dehors, puis finit par rejoindre lui aussi sa litière. Il repensa alors au rêve partagé avec Poil de Lionne et Griffe des Nuages. Il était décidé à les aider. Il s'endormit...
Le lendemain passa très vite, il s'entraîna durement avec Griffe Sanglante. Au combat, il perdit 3 manches contre 2. A la chasse, il attrapa deux écureuils, un mulot, un campagnol, deux rats d'eau et une grive. Il se coucha à la fin de la journée, sans parvenir à trouver le sommeil. A minuit, il se leva, et quitta le camp. A la sortie, il se retourna une dernière fois et jeta un regard d'adieu à son Clan. Puis il fila en direction des Rocs des Étoiles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rose des Sables



Messages : 46
Date d'inscription : 26/04/2012

MessageSujet: Re: ORIGINES...   Lun 30 Avr - 16:56

Chapitre 13 : (de Rose des Sables)
Petite Banquise continuait d'appeler dans son sommeil, mais elle se heurtait à un mur invisible. Elle abandonna et ouvrit les yeux. Il fallait absolument qu'elle trouve quelqu’un pour l'aider ! Elle fit un effort surfélin pour essayer de contenir ses larmes. Mais la réalité la frappait avec tant de forces... C'était impossible !! Elle refusais de croire ce qu'on lui avait dit... Pelage d'Ajoncs avait disparue... Pourquoi elle ? Pourquoi sa mère ? C'était elle qui l'avait élevé seule... Petite Banquise n'avait jamais connu son père ni ses frères et sœurs, qui étaient morts le dernier hiver. Elle ne l'aurait jamais abandonnée ! C'était impossible ! Et si elle était partit pour toujours ? NON ! Petite Banquise refusait de croire ça. Elle devait trouver de l'aide... C'est pour ça qu'elle avait vainement essayé de contacter Poil de Lionne... Mais c'était impossible, il fallait qu'elle agisse seule...
Complètement désemparée, elle cessa ses aller-retours dans la pouponnière et s'assit. Comment pouvait-elle trouver Pelage d'Ajoncs seule ?
Elle se décida et s'approcha de l'entrée de la pouponnière. Souffle Argenté et les chatons dormaient, ils ne la verraient pas partir. La voie était lire. Elle se fraya une brèche dans le mur d'épicéa et sortit du camp en direction de la frontière du Clan de l'Aurore Boréale.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rose des Sables



Messages : 46
Date d'inscription : 26/04/2012

MessageSujet: Re: ORIGINES...   Lun 30 Avr - 16:56

Chapitre 14: (de Poussière de Rocher)
Poil de Lionne déambulait dans une petite clairière, attendant minuit. Le soleil se couchait, étirant l'ombre musculeuse de la guerrière. Poil de Lionne, trépignante, fixa les étoiles s'allumant une à une. Ses amis étaient-ils là-bas ? Mystère. Et Petite Banquise ? La guerrière déglutit. Enfin, la lune se leva et se dressa fièrement dans le ciel : il était minuit.
Poil de Lionne détala vers le Roc des Étoiles. Elle sauta dessus et fixa l'horizon. L'air était frais. Pour la millième fois, Poil de Lionne fixa le roc des Étoiles : s'était une grande pierre large et polie, avec des cristaux étincelants reflétant les étoiles. Soudain, les fourêts bougèrent et laissèrent passés Nuage d'Ombre, l'apprenti du clan de la brume. La guerrière sourit à Nuage d'Ombre et vint lui toucher le museau amicalement. L'apprenti sourit et vint se camper prêt de Poil de Lionne. Une chouette hulula au loin. Griffe des Nuages, le guérisseur réfléchi du clan de la brume déboula, s'arrêta, sourit à Nuage d'Ombre et vint lécher le pelage doux de la guerrière dorée. Poil de Lionne miaula doucement. Et si je les menaient à la mort ? songea la guerrière, déglutissant. Alors que l'apprenti au pelage noir allez donné l'ordre de départ, une odeur vint chatouiller le museaux de Poil de Lionne. Petite Banquise ! Sans hésiter, la guerrière fit un bon majestueux et fila vers le camp de l'aurore boréale. La camp n'était pas très loin mais... Que faisait le chaton sur le territoire ? Poil de Lionne eu juste le temps de voir Petite Banquise marcher à pas feutrés vers le camp. Elle était blessée. Quand le chaton entendit le bruit des pas de la guerrière, elle sursauta et trébucha d'un gros rocher. Poil de Lionne s'en voulut d'avoir était aussi bruyante et se jeta à la rescousse de la petite chatte. Elle se jeta sur le sol pour amortir la chute de Petite Banquise. Cette dernière retomba donc sur les flancs de la guerrière, se releva et fixa Poil de Lionne. Quand elle l'a reconnue, sa respiration s'apaisa et elle s'effondra.
La guerrière attrapa doucement le chaton par la peau du coup et la reconduisit vers le Rocher aux Étoiles. Elle y retrouva Nuage d'Ombre et Griffe des Nuages. Ce dernier se rua vers Petite Banquise et commença, agile à la soignée.
Après quoi, la chatte se releva, remercia Poil de Lionne et l'apprenti aux regard sage lui raconta toute l'histoire.
- Veux-tu venir avec nous ?"
- Oui, Pelage d'Ajonc, a disparue, je veux la retrouvée !"
- D'accord.' approuva le guérisseur.
- Alors on y va." murmura Poil de Lionne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rose des Sables



Messages : 46
Date d'inscription : 26/04/2012

MessageSujet: Re: ORIGINES...   Lun 30 Avr - 16:57

Chapitre 15: (de Fleur de Flamme)
Griffes des Nuages fermait la marche de la petite patrouille qui se dirigeait, depuis un bout de temps, vers le Nord. Il avait le pas traînant se demandant déjà se qui se passerais en découvrant son absence. Nuage de Mésange occupée surtout ses pensée. "Que va-t-elle devenir? Je suis son mentor! Et Fleur du Désert ne peux pas tout lui apprendre!"
Le matou gris-bleu se répétait de se calmer mais son regard fuyais les coup d’œil de ses amis.
Il observa plutôt le décors. Les rocher et des cailloux s'étendait presque a perte de vue. Après quelques heures de marche, ils arrivèrent dans une pinède sombre. Ce lieu faisait froid dans le dos! Griffes des Nuages avait fait des recherches de plantes dans des bois touffus et pareils que celui là et avait entendu des hurlements lugubres. Des loups! Il en avait été sûr, et il se pouvait que dans celui là aussi, il y en ai aussi...
Il peina pour rester calme. Il jetais plusieurs fois des coup d'oeil inquiets derrière lui. Tout était silencieux... comme si le temps c'était arrêter. Ils traversèrent un petit ruisseau qui passer en travers de leur chemins.
<< Et si on s'arrêter là pour chasser un peu? Proposa Poil de Lionne.
_ Je consentit! S'exclama Nuage d'Ombre dont le ventre gargouiller depuis un bout de temps.
_ Je suis d'accord. Miaula-t-il avant de partir vers une zone un peu plus dégagée. Un mulot se baladait dans les herbes, ne se doutant pas qu'un chasseur guettais.
Griffes des Nuages bondit et tua sa proie, il revint vers ses compagnon d'aventure.
Petite Banquise avait, pour la première fois attrapée une souris! Le matou la félicita chaleureusement. Ils dégustèrent tous leur proie et reprirent leur chemin dans la pénombre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Plume de Granit

avatar

Messages : 35
Date d'inscription : 14/04/2012

MessageSujet: Re: ORIGINES...   Mar 1 Mai - 8:56

Woah!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rose des Sables



Messages : 46
Date d'inscription : 26/04/2012

MessageSujet: Re: ORIGINES...   Mar 1 Mai - 17:48

Faut vite lire si vous voulez pas avoir 40 chapitres à lire d'un coup !^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rose des Sables



Messages : 46
Date d'inscription : 26/04/2012

MessageSujet: Re: ORIGINES...   Mar 1 Mai - 18:04

*tient je vais rajouter de la couleur !*

Chapitre 16 : (de Patte Fauve)

Nuage d'Ombre suivait Petite Banquise. Cette dernière peinait sur une pente abrupte. Il l'attrapa par la peau du coup et la porta jusqu'au sommet. Poil de Lionne les y attendait. Griffe des Nuages les rejoignit. Les quatres chats continuèrent leur route.Bientôt, ils arrivèrent devant une forêt. Les félins s'enfoncèrent dans les bois... Les plantes étaient vert sombre. Les feuilles des arbres loin au-dessus de leurs têtes. Nuage d'Ombre, regardant en l'air, ne remarqua pas qu'il était distancé. Il finit par se tromper de chemin. Lorsqu'il baissa la tête, il ne vit plus ses amis. Il tenta de flairer leur trace, mais ne la trouva pas. alors il continua à avancer. A la nuit, il trouva une petite grotte abandonnée. Il se pelotonna dans la grotte, mais ne put dormir de la nuit. Le lendemain matin, il se leva, fatigué, et reprit sa route. En chemin, il attrapa un campagnol imprudent. Vers midi, il finit par trouver la trace de Poil de Lionne, Petite Banquise et Griffe des Nuages. Tout heureux, il partit en courant... et faillit tomber d'un précipice. La piste de ses amis suivait la faille du précipice. L'apprenti la suivit, mais en avançant plus prudemment. Nuage d'Ombre finit par retrouver ses amis, qui s'étaient arrêtés quelques instants...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rose des Sables



Messages : 46
Date d'inscription : 26/04/2012

MessageSujet: Re: ORIGINES...   Mar 1 Mai - 18:06

Chapitre 17 : (de Rose des Sables)

Petite Banquise se réveilla. Elle allait retrouver la pouponnière et Pelage d'Ajoncs, c'était sur. Revoir son camp et sa mère qui lui souriait quand elle s'élançait vers elle. Elle voyait déjà son pelage blanc luisant et ses yeux verts étincelants de bonheur tournés vers elle. Elle allait écouter Petite Brindille lui raconter l'histoire des clans et demander la suite à chaque fois que la vieille chatte allait reprendre son souffle. Son camp bien aimé illuminé par les premiers rayons de soleil...
Un museau la secoua doucement. Pelage d'Ajoncs. Ou peut être Petit Corbeau ou un de ces frères et sœurs qui s'étaient aventurés hors de leurs litières. Petite Banquise se décida à ouvrir les yeux. Elle s'attendait à voir le doux visage de sa mère... Elle sursauta. Poil de Lionne était penché sur elle.
"Debout ! Nuage d'Ombre nous a retrouver !"
Sa voix était pleine de joie. Mais Petite Banquise ne put retenir un sanglot étouffé. Un rêve. Tout cela n'était qu'un rêve, un simple rêve. Si seulement ce n'était pas le cas ! Elle donnerait n'importe quoi pour juste la voir, sentir son odeur et ses caresses, ses coups de langue...
Des éclats de voix lui parvenaient. Poil de Lionne était sortit de la petite grotte qu'ils avaient trouvé pour se reposer pour retrouver Griffes de Nuages et Nuage d'Ombre.
"Mais comment as-tu fais pour nous retrouver ? s'exclama une des voix.
Poil de Lionne pensa Petite Banquise.
"J'ai remonter la piste jusqu'ici. Ou avez-vous dormi ?
Celle-là, c'était Nuage d'Ombre. Malgré son désespoir, elle était contente de l'avoir retrouver.
- Dans une crevasse camouflée par des broussailles. Ils étaient si touffus qu'on arrivait à peine à entrer."
Cette voix là, c'était Griffes de Nuage, plus posée.
Petite Banquise se laissa retomber sur les fougères que Griffe de Nuages et Poil de Lionne avaient rassemblés pour elle. Ils s'étaient arrêtés pour lui permettre de se reposer. Le chaton ne tenait plus sur ces pattes.
Il devait être vers midi. Petite Banquise sentit encore une fois les larmes lui venir aux yeux. Comme la fourrure de sa mère lui manquait !
"Tu pleures ?"
Poil de Lionne était revenue la chercher pour repartir. Petite Banquise était incapable de réprimer ses sanglots. Poil de Lionne s'approcha et enroula sa queue autour d'elle. Petite Banquise se recroquevilla dans la chaude fourrure et pleura. Elle en avait besoin, et Poil de Lionne s'en doutait. Au bout d'un moment, Petite Banquise s'arrêta de pleurer. Elle se redressa et Poil de Lionne ronronna.
"Allez viens, maintenant, on se remet en route." chuchota-t-elle.
Elle sortit, le chaton sur les talons. Ragaillardie, elle la suivait maintenant dignement, sa petite queue tendue bien haut.
"Hé bien, vous en avez mis, du temps !
Nuage d'Ombre était là, c'était bien lui. Petite Banquise se précipita vers lui et lui sauta dessus. Le jeune mâle esquiva et elle allait se vautrer dans la poussière quand il la rattrapa d'une patte. Petite Banquise se redressa.
"Je suis contente que tu sois revenu ! C'était nul, sans toi !"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rose des Sables



Messages : 46
Date d'inscription : 26/04/2012

MessageSujet: Re: ORIGINES...   Mar 1 Mai - 18:08

Chapitre 17: (de Poussière de Rocher)

Poil de Lionne se réveilla en sursaut : elle venait de faire un mauvais rêve. La guerrière se leva et s'ébroua pour chassée ses mauvaises pensées. La lune était gibeuse. Elle parvenait pourtant à éclairait le paysage ; des collines à perte de vue, et un volcan, droit devant. Est-il endormi ? se demanda Poil de Lionne. Elle perçu de la fumée sortir, loin devant, du cratère. Se pourrait-il qu'il entre en éruption alors qu'ils traverseraient l'endroit ? Non, se n'était pas possible. Ensuite, la guerrière se retourna pour se rendormir mais ses pattes se mirent à trembler.
Non.
Pas ses pattes.
Le sol. Le sol se mettait à trembler. Tout le paysage bougeait. Les cailloux sautaient dans tout les sens et un grondement fous parvint aux oreilles de Poil de Lionne. Un tremblement de terre. Bizarrement, les amis de la guerrière ne semblaient pas être gênés : ils dormaient à point fermés malgré les secousses. La guerrière s'accrocha au sol pour ne pas trébucher. Finalement, les tremblements s'arrêtèrent. Le calme revint. Il reprit ses droit. Pas tout à fait : une chouette hulula au loin. Le coeur de Poil de Lionne ralentit.
- Qu'est ce que cela pouvait-être ? Nous sommes très très proches du Roc des Étoiles, et jamais, même d'après les anciens, il y a eu de tremblements !"
Sa voix partit en écho, et les questions qui se bousculaient dans la tête de la guerrière s'arrêtèrent soudain. Elle posa ses yeux sur Griffe des Nuages. Le guérisseur au pelage blanc très sage et réfléchi. Un ami unique et incroyable. Puis ses deux yeux bleus se tournèrent vers nuage d'ombre. Le chat noir, apprenti de quelques lunes. Un ami loyal et impressionnant. Quelqu'un devrait peut-être reprendre son entraînement... Songea Poil de Lionne. Puis Petite Banquise : une petite chatte au pelage blanc-bleu qui avait l'air de faire de beaux rêves. La guerrière l'aimait vraiment bien. Même si elle savait cela impossible, Poil de Lionne essayait de faire tout pour s'occuper d'elle en absence de sa mère. Mère... Un mot qu'elle aurait bien voulu espérait. Oui, la guerrière était orpheline. Quand elle était née, et qu'elle s'appelait encore Patte de Lionne, sa mère était morte juste après l'accouchement, elle avait juste eu le temps de voir des yeux empreints d'amour se poser sur elle. Son père était mort juste après avoir conçu Patte de Lionne. Une larme coula sur la joue de la guerrière. Un secret dur à garder. Un pincement au coeur. Une cicatrice dans son âme. Elle n'en parler pas à ses amis. Pourquoi ? Elle même ne le savait pas. Las, Poil de Lionne se peletonna à l'écart, solitaire sous la lune d'argent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rose des Sables



Messages : 46
Date d'inscription : 26/04/2012

MessageSujet: Re: ORIGINES...   Mar 1 Mai - 18:10

Chapitre 18: (de Fleur de Flamme)
Griffes des Nuages était dans un rêve assez étrange. Il était dans le noir, il étouffais presque. Soudain une dizaine de chat se présentèrent devant lui, tous différents, il ne les connaissais pas... Il leva les yeux. Du noir. Rien d'autre que du noir au dessus de lui. Et des galeries sombres devant, a droite, a gauche et derrière lui, partout! Le sol trembla sous ses pattes et il tomba dans le noir sans jamais s'arrêter. Il eut une peur effroyable en voyant le sol arriver a une vitesse fulgurante mais se réveilla en sursaut et en sueur. La lune brillait au loin, pleine et ronde. "Pleine et ronde??" Les clans devaient être réunis! Ils devaient s'échangeaient les disparitions! Dès demain il devraient marcher plus vite que d'habitude. Il se leva et s'éloigna un peu pour laisser ses compagnons dormir. Il s'assit et, nostalgique, y passa une grande partie de la nuit. Il entendit un bruissement dans les fourrés. Il se retourna et vit un pelage blanc-crème. "Mais qu'est ce que c'est?" Se demanda-t-il, intrigué. Une jolie chatte blanche s'approcha de Griffes des Nuages. Il remarqua ses yeux d'un noir brillant.
<< Qui êtes vous? Demanda-t-il, sur ses garde.
_ Je ne suis plus personne depuis longtemps...
Elle jeta un coup d'oeil aux autres qui dormaient.
_ Toi et tes amis ferais mieux de partir au plus vite, les loups rodent la nuit et vous êtes a découverts.
_ Comment êtes vous arrivez là? Redemanda le matou gris-bleu. Comment vous appelez vous?
_ Si vous voulez bien me suivre je répondrais a vos question et... je vous en poserez aussi!
_ Mmm... si je revient ici avant l'aube c'est d'accord!
_ Ma tanière n'est pas loin.
Ils traversèrent un petit bout de la forêt et entrèrent dans une grotte.
_ Bien maintenant je vais vous répondre. Je m'appelle Etoile de Galaxie et avant j'était chef d'un clan qui s'appelle Brume!
Interloqué Griffes des Nuages murmura:
_ Que... mais moi aussi je fais partis du clan de la Brume, je m'appelle Griffes des Nuages et je suis guérisseur!
Ce fut au tour d'Etoile de Galaxie d'être étonnée.
_ Il y a plusieurs lunes... des guerriers disparaissaient mystérieusement et j'ai décidé de partir pour trouver la source du mal, et, apparemment d'autre chat des clans avaient décidés de la même chose. Nous avons fait le voyage mais tous sont mort a cause du volcan, tous sauf moi! J'ai beaucoup pleurer et j'ai décider de rester là et attendre que le volcan m'emporte moi aussi...>>
Faciné autant qu'effaré, Griffes des Nuages resta là a parler avec une ancienne chef toute la nuit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rose des Sables



Messages : 46
Date d'inscription : 26/04/2012

MessageSujet: Re: ORIGINES...   Mar 1 Mai - 18:11

Chapitre 19 : (de Patte Fauve)
Nuage d'Ombre se réveilla au milieu de la nuit. Griffe des Nuages n'était pas là. Poil de Lionne et Petite Banquise dormaient à pattes fermées. Inquiet de voir que le guérisseur manquait à l'appel, l'apprenti se leva sans bruit. Il passa à côté des deux chattes endormies et sortit. Les étoiles brillaient haut dans la ciel. Le chat se demanda si son père et son mentor le regardait de là-haut. Pendant de longues minutes, il resta à regarder les astres de la nuit. Nuage d'Ombre finit par se secouer et il partit à la recherche de Griffe des Nuages. Il suivit sa trace mais la perdit dans un ruisseau. Lorsqu'il voulut retourner auprès de Poil de Lionne et de Petite Banquise, il ne retrouva pas son chemin. Il s'était encore perdu ! Frustré, le matou faucha l'air de sa queue. il tenta de retourner sur ses traces. Après ce qui lui sembla une éternité, il marcha sur quelque chose qui émit un craquement sec. Aussitôt, il arrêta de bouger. Aucun mouvement n'annonca la présence de ses amies. Finalement, Nuage d'Ombre se pencha pour regarder sur quoi il avait marcher. Il recula aussitôt. La "chose" qui avait craqué... était un os ! Un os de chat. Un peu plus loin, l'apprenti en trouva d'autres. Il suivit la piste jusqu'au pied du volcan. A partir de là, il n'y en avait plus. Tous les os qu'il avait vu étaient à moitié brûlés, fondus. Il comprit les chats avaient été tués dans une explosion du volcan. Ce qui voulait dire... Que d'autres chats étaient partis à la recherche des disparus ! Malheureusement, il n'en restait sûrement aucun. L'apprenti tourna les talons et partit. Il réussit à retrouver le camp, et se roula sur sa litière. Nuage d'Ombre s'endormit...

"Des silhouettes de chats aux os qui saillaient hors de leur peau lui tournaient autour. Ils tentèrent de l'attaquer, et le repoussèrent droit vers le volcan. Les os des chats étaient fondus, brûlés. Alors que Nuage d'Ombre tentait de se défendre, le volcan explosa. La lave coula à flots, droit sur lui ! La terre bougeait violemment et lui fit perdre l'équilibre..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rose des Sables



Messages : 46
Date d'inscription : 26/04/2012

MessageSujet: Re: ORIGINES...   Mar 1 Mai - 18:12

Chapitre 20 : (de Rose des Sables)
"Mais c'est vrai ! Regardez ça !
- Calmes-toi deux secondes, qu'on réfléchisse à ce qu'on va faire.
- Quel chat serait assez cruel pour tuer un de ces congénères ?
- Aucune idée, et ils ne fait pas s'énerver, Petite Banquise dort.
- De toute façon, il va falloir la réveillé pour pouvoir enquêter là dessus."
Petite Banquise entrouvrit les paupières. Elle vit Poil de Lionne, Nuage d'Ombre et Griffe de Nuages discuter avec animation un peu à l'écart d'où ils avaient dormis. Elle eut envie de replonger dans le sommeil, mais elle les entendait discuter, et, de toute façon, il allait bientôt falloir repartir. L'aube pointait au dessus des rochers. Petite banquise rejoignit ses compagnons au pas de course. Ils contemplaient un objet blanc, horrifiés. C'était un os. Petite Banquise ne voyait pas ce qu'il avait de spéciale.
"Qu'est-ce que c'est ? demanda-t-elle.
- C'est... Un os... De chat, articula lentement Griffe des Nuages.
Petite Banquise resta sans voix. Un os de chat ?
- Tu en est sur ? questionna Poil de Lionne, tremblante.
- Oui... C'est celui que tu as là.
Il montra d'un geste un emplacement sur sa cuisse.
- Donc je ne me suis pas trompé... murmura Nuage d'Ombre.
- Répète... Où l'as-tu trouvé ?
Poil de Lionne tremblait.
- Un peu plus loin... Je crois que je pourrais retrouver l'endroit.
- Le pire, c'est que c'est un autre chat qui a fait ça...
- Un autre chat ? ça... ça veut dire qu'ils l'ont mangé ? demanda Petite Banquise, de plus en plus terrorisé.
- Ils ne l'ont peut être pas mangé, mais en tout cas, tué, marmonna Griffe des Nuages.
- On va trouver qui a fait ça, miaula Poil de Lionne, déterminée
Elle se leva et étira :
- En attendant, je proposes de partir chasser et de manger un peu avant de partir à sa recherche."
Les trois autres membres de l'expédition approuvèrent, et l'apprenti, la guerrière et le guérisseur partirent chasser. Petite Banquise suivit Griffe des Nuages, discrètement pour ne pas le déranger ni faire fuir les proies. Il flaira presque aussitot un mulot et se mit en position de chasse. Petite Banquise l'imita du mieux qu'elle put. Elle suivait souvent un des autres membres pour reproduire leurs gestes, et essayait d'apprendre de cette manière. Elle voulait retenir le plus de choses possibles, pour devenir une grande guerrière. Griffe des Nuages retourna vers le lieu de rendez-vous, et Petite Banquise lui emboita le pas. Les quatre chats mangèrent silencieusement, chacun songeant au monstre qui tuait ses propres congénères. Enfin, ils se levèrent d'un même mouvement, et, guidés par Nuage d'Ombre, s'aventurèrent dans la forêt.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rose des Sables



Messages : 46
Date d'inscription : 26/04/2012

MessageSujet: Re: ORIGINES...   Mar 1 Mai - 18:14

Chapitre 21 : (de Poussière de Rocher)
Poil de Lionne s'éveilla suraux abords du volcan. Il était très tôt, Griffe des Nuages et Nuage d'Ombre dormaient toujours à points fermés, l'un contre l'autre. La guerrière sourit devant cette marque d'affection. Seule Petite Banquise était debout : elle jouait avec une feuille de chêne, l'air joyeuse devant ce petit jeu de chaton. À pas de velours, Poil de Lionne s'approcha. sans dire un mot, elle dépassa le chaton et se dirigea vers une petite marre où elle se désaltera. L'eau était fraîche et limpide, si bien que la guerrière poussa un soupir de bonheur.
Petite Banquise l'avait remarqué et poser sur elle deux grands yeux jaunes soleil.
- Bonjour Poil de Lionne !"
- Bonjour, Petit Banquise. Si cela ne te dérange pas, je vais aller chasser pour nos deux amis. Ils en ont bien besoins. Reste près deux et soit sage."
Sans rien ajouter, la guerrière fila ventre à terre vers la forêt obscure. Poil de Lionne ne tarda pas à s'arrêter, ayant sentit une odeur aléchante de campagnol. Fine, elle se tapit sous un olivier et bondit sur sa proie. Elle retomba sur l'herbe, ne voyant aucun rongeur dans les environs. Hein ? Mais pourtant... Soudain, elle entendit les petits pas grassouillés d'un merle du matin et cette fois la guerrière mit tout son possible pour l'attraper : encore raté ! Mais où était donc passés toutes ces proies ? Serrant les dents de rage, Poil de Lionne continua sa recherche : elle dénicha une souris, un lézard et une grive, mais tous disparurent au moment où elle bondissait pour les attraper.
- Ce n'est plus possible, c'est une mauvaise blague ou quoi ?" ragea la guerrière à voix haute. Cette fois, d'un pas décidé, elle avança et déboucha sur une toute petite clairière : Poil de Lionne poussa un cri de stupeur : cinq cadavres -un campagnol, un merle, une souris, un lézard et une grive- pendaient sur des arbres, arrachés de toute part et couvert de sang. Malgré toutes ses ressources en courage, la guerrière ne pu s'empêcher de trembler; Pourtant, poussé par la curiosité, elle s'avança tout en observant les animaux dégoûlinants de sang poisseux. Mais qui aurait bien pu faire ça ? Sûrement pas quelqu'un de nos clans, ils sont trop respectueux à nos proies... En même temps seuls des chats peuvent attraper des animaux comme ceux là ! Tout en remuant ses pensées, Poil de Lionne ne vit pas l'ombre sauter sur elle.

La guerrière déboula dans la petite clairière où dormait ses amis. Elle arriva, essoufflée, se campa devant Nuage d'Ombre qui était réveillé, et ne se préoccupant pas des écorchures et de sa patte brisée, s'écria :
- Des chats pleins de boues avec des yeux rouges ! Des millions ! Ils arrivent !"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rose des Sables



Messages : 46
Date d'inscription : 26/04/2012

MessageSujet: Re: ORIGINES...   Mar 1 Mai - 18:15

Chapitre 22: (de Fleur de Flamme)
Griffes des Nuages fut réveiller par des éclat de voix et l'odeur du sang. Il se leva en sursaut et bondit vers les autres.
<< Que ce passe-t-il? Demanda-t-il un peu affolé.
D'une voix tremblotante et empreint de peur, Poil de Lionne murmura:
_ J'ai vu des... chats...>>
Sans attendre la suite, Griffes des Nuages se mita l'action. Il fit une litière rapide et demanda a la guerrière de se coucher dessus, il inspecta les blessures et les couvrit de toiles d'araignées. Puis, il s'occupa de la patte fracturée, il y déposa du consoude.
<< Maintenant tu dois te reposer!
_ Mais... Tenta-t-elle de protester.
_ Nous verrons ça quand tu seras rétablie! Répliqua Griffes des Nuages sèchement. Je vais aller chasser!
Il s'approcha de Nuage d'Ombre:
_ Veille Poil de Lionne, s'il te plaît et fait attention a Petite Banquise. Je vais chasser!
_ Oui bien sûr! Mais fait très attention!!>>
Griffes des Nuages partit a fond en train dans la forêt et regagna la grotte d'Etoile de Galaxie.
<< Griffes des Nuages! Tu es revenu! Ronronna-t-elle.
_ Oui!
Griffes des Nuages toucha le museau de la chef avec sa truffe.
_ Mais mon amie a été "agressée" par des chat plein de boue, a votre avis qu'est ce que ça peut être?
Etoile de Galaxie marmona quelque chose d'inaudible.
_ Ecoute, ce que je vais te dire ne dois surtout pas être répété, d'accord?
_ Euh... oui bien sûr...
Après quelques heures passer avec la chef, Griffes des Nuages revint a l'endroit où ses amis l'attendaient.
_ Tu en a mit du temps! Protesta Nuage d'Ombre. Je me suis inquièté moi!
_ Oui désolé, j'ai mit du temps avant de trouver des proies...>>

Le guérisseur passa les autres jours un peu traumatisé par les paroles de l'ancienne chef. Il retournait la voir, souvent, tous les jours, très longtemps. Ses amis commençaient a s'inquièter pour lui, mais lui ne le voyais pas...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rose des Sables



Messages : 46
Date d'inscription : 26/04/2012

MessageSujet: Re: ORIGINES...   Mar 1 Mai - 18:16

Chapitre 23 : (de Patte Fauve)
Nuage d'Ombre tournait en rond. Griffe des Nuages était encore absent depuis longtemps. Poil de Lionne était couchée sur sa litière, elle se reposait, Petite Banquise endormie contre elle. Le jeune chat battit de la queue, nerveux. Finalement, il entendit des bruits de pas. Il se tapit aussitôt, prêt à se battre. Mais c'était Griffe des Nuages, qui revenait perdu dans ses pensées. Lorsqu'il vit Nuage d'Ombre, il lui dit : " Comment va Poil de Lionne ?
- Bien, elle se repose, répondit l'apprenti. Je vais chasser.
- D'accord. Sois prudent."
Nuage d'Ombre s'enfonca dans les bois. Il sentit l'odeur d'un campagnol. L'apprenti se mit en position de chasse, et sauta sur le rongeur. Mais lorsqu'il regarda sous ses pattes et autour de lui, il n'y avait rien. Pas un seul campagnol. Perplexe, le matou continua de chasser. Une souris et un mulot disparurent de la même façon. De plus en plus perplexe, l'apprenti continua sa route. Lorsqu'il arrivera à une clairière, il vit, comme Poil de Lionne, un mulot, un campagnol et une souris pendus aux branches d'un arbre. Les proies étaient couvertes de sang. Intrigué par ce mystère, Nuage d'Ombre resta sous le couvert des arbres et s'approcha des proies. Il les renifla et les regarda. Des marques de morsures et de griffures lacéraient les proies. Nuage d'Ombre les reconnut : des chats avaient fait ça ! Furieux, son pelage se hérissa. Soudainement, une forme sombre lui sauta dessus. L'apprenti roula sur le dos, et vit un énorme chat, couleur boue, aux yeux fous, rouges. Lorsqu'il se releva, deux autres l'encadrèrent. L'un deux passa sous le soleil, et l'apprenti écarqulla les yeux : les chats étaient couverts de boue ! L'un des chats lui fonca dedans. agile, le jeune félin l'évita, et le "Gros Boueux" finit sa route dans un arbre. Les deux autres chats le harcelèrent. Au bout d'un moment, voyant que "Gros Boueux" reprenait ses esprits, Nuage d'Ombre fit demi-tour et s'enfuit. Pendant ce qu'il lui sembla des heures, il courut à perdre haleine. quand la nuit commença à tomber, ils'écroula sous les racines d'un arbre, couvert de son sang...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rose des Sables



Messages : 46
Date d'inscription : 26/04/2012

MessageSujet: Re: ORIGINES...   Mar 1 Mai - 18:18

Chapitre 24 : (de Rose des Sables)
Petite Banquise contemplait sagement Poil de Lionne remué dans son sommeil. Griffe des Nuages était parti à la recherche de Nuage d'Ombre et lui avait demander de veiller la guerrière. Elle ne quitterait pas son poste, quoi qu'il arrive. C'était la première fois qu'on lui confiait une tache importante. Petite Banquise repensa à l'os. Il lui inspirait une terreur incomparable. Savoir qu'un chat avait tué un de ces congénères et abandonné son squelette ! Peut être que Pelage d'Ajoncs aurait été tué par ces chats. Petite Banquise bouillonnait de rage. Si un chat inconnu avait tué sa mère... Elle lui ferait regretter d'être né.
- Dans la forêt...
Petite Banquise sursauta et se retourna. Personne.
- Qui... Qui a parler ? demanda-t-elle d'une voix tremblante.
Personne ne répondit. Mal à l'aise, le chaton alla jeter un coup d’œil dehors, mais ne vit rien de suspect.
- Plein de boue... Ils tuent... Sans pitié... Fuir...
Cette fois, la voix venait de l’intérieur de leur abri. Mais il n'y avait que Poil de Lionne. Poil de Lionne... Petite Banquise s'approcha d'elle. Elle remuait beaucoup plus que tout à l'heure, et avait les yeux vitreux, grands ouvert.
- Fuir... tout de suite... Danger... Mort... Chats de boue apportent mort...
Ces mots jaillissaient de sa bouche, d'une voix rauque, comme dictés par quelqu'un d'autre. L'air épuisé, Poil de Lionne retomba sur sa litière et ne bougea plus. Inquiète, Petite Banquise s'approcha d'elle, et constata avec soulagement qu'elle respirait profondément. Petite Banquise reprit sa veille, la queue enroulé autour des pattes. Poil de Lionne avait parler de chats qui apportaient la mort... Ceux qui avait laisser l'os, elle en était sur. Des chats de boue... Ce détail ne collait pas avec les autres... Pourquoi des chats se recouvraient-ils de boue ? Le soleil déclinait. Griffe des Nuages n'était pas revenu. Rongée par l’inquiétude, Petite Banquise était partagé entre aller le chercher et surveiller Poil de Lionne.
"Où... Où sommes-nous ? Où sont Griffe des Nuages et Nuage d'Ombre ?"
Poil de Lionne avait ouvert les yeux. Elle était lucide, cette fois.
- Je... Je ne sais pas... Griffe des Nuages est partit chercher Nuage d'Ombre qui a disparu la nuit dernière, et il m'a demander de te surveiller... Mais ça fait très longtemps qu'il est partit...
- Il ne faut surtout pas qu'il y aille seul !!!! Il y a des... des chats qui vont les attaquer ! Il faut aller les chercher ! Tout de suite ! feula la guerrière en se levant, en prenant soin de ne pas prendre appui sur sa patte blessée.
Petite Banquise la suivit dehors.
"Il ne faut pas nous séparer, tu comprends ? demanda Poil de Lionne d'une voix plus douce. On va les retrouver, mais on reste ensemble, tu me suis.
- D'a... d'accord... acquiesça Petite Banquise.
La forêt lui faisait peur. Tous les arbres semblaient menaçants, et le vent giflait les deux chattes en murmurant leur nom.
Elles marchèrent, Poil de Lionne suivant la piste de Nuage d'Ombre. Petite Banquise sentait aussi l'odeur de Griffe des Nuages, il avait du suivre la même piste. Mais à un endroit, celle de Griffe des Nuages disparaissait sans laisser de trace. Poil de Lionne et Petite Banquise cherchèrent aux alentours sans succès, et finirent par abandonner. La nuit n'allait pas tarder à tomber, et ni Poil de Lionne, ni Petite Banquise ne voulait passer la nuit dans cette forêt. Elles suivirent la piste de Nuage d'Ombre, et arrivèrent bientôt dans une clairière. Petite banquise aperçut une silhouette de chats, effondrée sur des racines. Elle courut vers elle, et pataugea dans un liquide poisseux. Horrifié, elle sentit le sang d’infiltré sous ses coussinets. Le sang de Nuage d'Ombre. Il respirait faiblement, et était inconscient.
- Poil de Lionne ! Il... Il est là ! appela le chaton.
La guerrière accourut aussi vite qu'elle put, en claudiquant. Lorsqu'elle vit le corps de l'apprenti, elle retint un cri et ordonna à Petite Banquise d'aller chercher des toiles d'araignées aussi vite que possible. La petite chatte en trouva sur un buisson, et revint. poil de Lionne les appliqua, et elle ramenèrent Nuage d'Ombre à l'abri. Il était temps, car la nuit tombait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rose des Sables



Messages : 46
Date d'inscription : 26/04/2012

MessageSujet: Re: ORIGINES...   Mar 1 Mai - 18:19

Chapitre 25: (de Poussière de Rocher)
Poil de Lionne veillait Nuage d'Ombre. Ses poumons s'élevaient difficilements et son pelage était plein de sueur. La guerrière lui lécha une oreille : elle s'inquiétait beaucoup pour lui, autant que Griffe des Nuages qui avaient disparu depuis une demi-journée, déjà. Petite Banquise dormait à côté, et elle avait très peur pour le guérisseur. Depuis sa disparition, la petite chatte et Poil de Lionne s'étaient rapprochées, car Petite Banquise avait besoin de réconfort.
Alors que petit à petit Nuage d'Ombre, le juste apprenti, se réveillait d'un sommeil turbulent, la guerrière entendit de légers bruits dans la clairière, grâce à une oreille acérée par l'habitude. Se levant avec la douceur d'une brise de vent, elle sortit de l'antre et se retrouva nez à nez à une chatte blanche aux yeux noirs.
- Bonjour Poil de Lionne. Je suis Étoile de Galaxie."
- Bonj... Qui êtes vous ?" dit-elle méfiante.
- Je suis tout et rien à la fois. Je sais où est Griffe des Nuages, l'habile guérisseur. Il est prisonnié du "Mud-Clan".
- Mud-Clan ?"
- Le Clan de la Boue. Un clan très très lent, en matière de combat. Mais si diabolique et manipulateur... Prend garde à eux, Poil de Lionne, ils ont prit Griffe des Nuages !"
- Où est-il, le camp de la Boue ?" s'exclama la guerrière, prise de panique.
- Il est là où le noir règne et où le Soleil ne perce pas le plafond"
Le pelage d'Étoile de Galaxie s'illumina des millions d'étoiles et elles s'effaça peu à peu.
- Attendez !..."
- Bon courage, brave guerrière, car seuls vous quatre peuvent arrêtés cette menace !"
La chatte disparue totalement, au moment même où Nuage d'Ombre et Petite Banquise sortaient de l'antre. La chatte, étonné de voir Poil de Lionne si préoccupée, s'approcha d'elle d'un pas inquiet. Elle se frotta contre son pelage dorée, observa sa mine inquiète, et lui dit :
- Quelque chose ne va pas ?"
La guerrière ne répondit rien, fixant ses pattes l'air de plus en plus perplexe. L'apprenti au pelage noir s'avança et lui lécha l'oreille. Poil de Lionne lui sourit, et, plus sérieuse fonça vers la pierre la plus roche, si dressa, fière comme un lion et lança, s'adressant à ses amis mais aussi au ciel, une lueur nouvelle dans les yeux, une lueur décidée.
- Nous retrouverons Griffe des Nuages et nous feront payer au Clan de la Boue ses crimes ! Après tous, nous avons la foie et le courage, eux la mort et la honte ! Nous les vaincrons jusqu'à la mort !"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rose des Sables



Messages : 46
Date d'inscription : 26/04/2012

MessageSujet: Re: ORIGINES...   Mar 1 Mai - 18:20

Chapitre 26: (de Fleur de Flamme)
Griffe des Nuages se réveilla dans un endroit tout noir. Inquiet, il se leva mais une patte robuste le cloua au sol. Une voix rauque cria:
<< Hé les gars, venez voir, on a attrapé une énorme proie.
La voix éclata d'un rire sinistre. Plusieurs le rejoingnirent:
_ Qui est ce?
_ D'où il viens lui?
_ Pourquoi tu l'a ramener?
_ Je ne sais pas qui sais, je ne sais pas d'où il viens mais je l'ai ramener pour... je sais pas moi le recruter où s'il est vraiment inutil il nous servira comme garde-manger.
Griffes des Nuages ouvrit de grand yeux affolés mais une voix encore plus sombre et effrayant couvrit celle des autre.
_ Taisez vous! Je veux juste voir s'il pourrais faire l'affaire... >>
Les voix se turent. Un grand chat boueux aux yeux rouge sang s'approcha. Il sortit une griffe et là planta dans le flanc du guérisseur qui gémit de douleur. Puis il s'écarta.
<< Mmm... pas très résistant... regarde un peu ça!>>
Le matou releva la tête du matou gris bleu et lui montra un des chat... aussi boueux aux yeux bleus. Le grand chat noir sortit une nouvelle fois sa griffe et l'enfonça dans le coup du félin gris foncé qui ne broncha pas.
<< Il va falloir que tu apprennes a ne rien dire où tu finiras comme eux!
Cracha violemment le chat noir en montrant des os éparpillés. Horrifié Griffes des Nuage tenta de se dégager.
_ Olàlà! Tu reste là toi! Tu va faire partis de notre clan, le clan de la Boue!
_ Jamais! Réussi a articulé le guérisseur!
_ Bon ben si tu veux pas tant pis! Ricana le matou encre. Les gars, emmener le dans la prison!
Deux chat boueux s'approchèrent et le poussèrent dans un tunnel sombre et étroit.
'' Mais où suis je??'' Se demanda-t-il.
Il fut projeter dans une sorte de grotte où deux autre chat été couché a même le sol. Ou plutôt un chat et une chatte.
_ Alors vous aussi vous êtes condamner a la mort? Me demanda la chatte qui était noire et blanche.
_ Oui... apparemment... qui êtes vous?
_ Je m'appelle Colombe et lui c'est Faucon, ils nous ont prisonnier nous aussi et maintenant on va mourrir...
_ Vous n'avez pas voulut les rejoindre?
_ Si mais on été trop faible...
_ Au moins on mourra dignement!>> Répliqua faiblement Griffes des Nuages.
Il se coucha sur le sol froid de la grotte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rose des Sables



Messages : 46
Date d'inscription : 26/04/2012

MessageSujet: Re: ORIGINES...   Mar 1 Mai - 18:24

Chapitre 27 : (de Patte Fauve)
Nuage d'Ombre se sentait mal. Très mal. Lorsqu'il entrouvit les yeux, il vit des fougères. Il mit un peu de temps à se souvenir de ce qu'il s'était passé. Inquiet, il se demanda si les chats couverts de boue l'avaient attrapé et l'avaient emmené. Il bougea et gémit tout bas. C'est alors qu'un petit museau apparut devant ses yeux. L'apprenti loucha, et reconnut l'odeur de Petite Banquise. Soulagé, il laissa échapper un soupir. La jeune chatte s'écria alors : "Poil de Lionne, Poil de Lionne ! Nuage d'Ombre est réveillé !" Nuage d'Ombre tressaillit. Le cri de son amie lui avait vrillé les tympans. Inconsciente du tressaillement de son ami, Petite Banquise se mit à lui lécher vigoureusement les oreilles. Relevant péniblement la tête, Nuage d'Ombre lui lécha lui aussi une oreille. Puis Poil de Lionne entra dans son champ de vision et lui lécha elle aussi une oreille. Le jeune apprenti eut un faible sourire, puis Poil de Lionne releva la tête et disparut. Puis des voix se firent entendre. L'une d'elles était celle de la guerrière mais l'autre était inconnue du jeune apprenti. Petite Banquise lui faisait la fête, détournant son attention. Elle l'aida à se relever, et ensemble ils rejoignirent Poil de Lionne dehors. petite banquise demanda à la guerrière : " Quelque chose ne va pas ?"
Pour toute réponse, Poil de Lionne grimpa sur un rocher et leur lança : "Nous retrouverons Griffe des Nuages et nous feront payer au Clan de la Boue ses crimes ! Après tous, nous avons la foi et le courage, eux la mort et la honte ! Nous les vaincrons jusqu'à la mort !"
L'apprenti et le chaton acquiescèrent ses paroles, puis ils retournèrent se coucher. Au matin les trois amis partirent sur les traces de Griffe de Nuages. Ils n'allaient pas très vite, car Nuage d'Ombre boitait un peu et était encore un peu faible.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rose des Sables



Messages : 46
Date d'inscription : 26/04/2012

MessageSujet: Re: ORIGINES...   Mar 1 Mai - 18:25

Chapitre 28 : (de Rose des Sables)
Petite Banquise veillait, la tête posée sur les pattes. Elle contemplait Nuage d'Ombre. L'apprenti avait encore de la fièvre et gémissait dans son sommeil. L'après midi était calme, sous le buisson où la petite patrouille avait fait halte pour permettre à Nuage d'Ombre, encore faible, et à Poil de Lionne, qui avait veillé près de toute la nuit dernière de se reposer. Petite Banquise remplissait donc son tour de garde.
Après la disparition de Griffes des Nuages, Poil de Lionne et Petite Banquise avait chercher pendant plusieurs jours une trace de leur ami disparu. Mais après toutes ses recherches vaines, elles avaient capitulé et étaient partis plus au nord en espérant trouver un indice...
Le soleil perçait à travers les branches épineuses du fourré. Petite Banquise savait qu'elle avait déjà vu une plante de ce genre dans son camps, mais elle avait beau se creuser la tête, impossible de se souvenir du nom de la plante...
Si seulement Griffes des Nuages était là ! Il saurait, lui, au moins ! Il savait tout sur les plantes.
Petite Banquise soupira. L’absence du guérisseur était si bizarre ! Elle avait peur qu'en se réveillant, elle se retrouve seule dans ce territoire inconnu... Nuage d'Ombre avait eu beaucoup de courage d'en réchapper... Poil de Lionne aussi. Elle les admirait tellement ! Elle voulait prendre leur exemple et avoir autant de courage. Une feuille bougea sur l'herbe grasse du dehors. Petite Banquise résista à l'envie de lui sauter dessus et de rouler dans l'herbe en jouant avec.
"Va te dégourdir les pattes, je prends la relève, chuchota la voix de Poil de Lionne.
- Tu es réveillé ! Mais tu es sur que je peux y aller ? Tu as assez dormi ?
- Oui, marmonna la guerrière en étouffant un bâillement qui la contredisait totalement.
- Mais je peux rester, si tu veux !
- File ! ronronna Poil de Lionne en trouvant assez de place pour lui faire une pichenette sur l'oreille.
Petite Banquise, encore toute engourdie, sortit.
"Mais ne t'éloigne pas ! fit la voix de Poil de Lionne. Après tous ce qui nous es arrivé... Tu es la seule à qui ils ne s'en sont pas prit. Il ne faut pas qu'ils le fassent aujourd'hui !
- Je ferais attention ! répondit le chaton en bondissant joyeusement sur une innocente feuille.
Elle la fit voltiger et la feuille vola un peu plus loin. Petite Banquise allait une nouvelle fois se jeter sur la feuille lorsqu'elle entendit un petit grignotement. Un mulot ! Affamé car elle n'avait pas mangé depuis l'aube, Petite Banquise se rappela les positions de Nuage d'Ombre, Griffes des Nuages et Poil de Lionne. Elle s'approcha à pas de loup, en faisant bien attention où elle mettait les pattes, et au dernier moment, bondit. elle prit de cours le mulot qu'elle fit voltigé plusieurs fois avant de l'achever.
Toute contente d'elle, elle s'apprêtait à revenir sur ses pas pour montrer à Poil de Lionne sa prise, quand un cri de terreur la fit sursauter. Il y eu des bruits de lutte, puis plus rien. Abasourdie, Petite Banquise crut qu'elle avait rêver. Il lui avait sembler reconnaitre la voix de sa mère. Mais Pelage d'Ajoncs avait disparu, c'était impossible ! Elle se précipita vers le lieu du boucan, laissant son mulot derrière elle. Elle eut un choc. C'était bien l'odeur de Pelage d'Ajoncs ! Elle resta pétrifiée devant des traces de lutte et de sang. Elle allait se réveiller. Maintenant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rose des Sables



Messages : 46
Date d'inscription : 26/04/2012

MessageSujet: Re: ORIGINES...   Mar 1 Mai - 18:26

Chapitre 29 : (de Poussière de Rocher)
Poil de Lionne tendit une oreille vers la sortie de l'antre. Guettant la moindre odeur, le moindre bruit, attentive à tout, la guerrière était sur ses gardes. Le soleil allait se pointer, et son anxiété allait s'évaporer aussi. Poil de Lionne reprit son attention sur Nuage d'Ombre qui venait d'ouvrir les yeux. Ses blessures avaient cicatrisées, mais il semblait fatigué. La guerrière lui sourit et l'apprenti lui lécha une oreille en retour.
- Bonjour, murmura Poil de Lionne en fixant son ami, comment te sens tu ?"
- Mieux que quand j'ai vu ses horribles choses dans la forêt." grogna-t-il en frémissant.
Sans plus ajouter un mot, Nuage d'Ombre se leva aidée par la guerrière. Il avait eu vraiment l'air choqué, lorsqu'on l'avait retrouvé dans la forêt. Et, d'ailleurs, depuis lors, il avait changé : plus sérieux et respectueux, plus courageux et réfléchi. Il faudrait songer à en faire un guerrier... Songea Poil de Lionne. Pourtant, sans chef, cela venait à l'encontre du code des guerriers. Le vent souffla à l'oreille de la guerrière ce doux message : <<À vous 4, vous ne faites qu'un clan...>> Poil de Lionne s'ébroua pour chasser ses milles questions et sortit de l'antre, après avoir dit à l'apprenti au pelage noir de ne pas bouger. Elle se dirigea vers le centre de la clairière où ils s'étaient installés pour chercher Griffe des Nuages, et chercha des yeux Petite Banquise qu'elle avait vue jouer ici il y a peu. Elle ne vit personne. La guerrière fut pris d'un horrible sentiment. Elle commença à chercher dans les recoins de leur refuge, soulevant chaque feuilles, écartant chaque touffe d'herbes. La peur montait en Poil de Lionne aussi vite qu'un aigle pique sur sa proie. Elle décida d'avertir Nuage d'Ombre avant de partir à sa recherche. Ainsi la guerrière revint sur ses pas.
- Petite Banquise a disparue. Je vais partir à sa recherche."
- Comment ? Mais, mais... Puis-je venir ?" demanda l'apprenti tout étonné.
L'idée d'être deux pour s'aventurer dans les bois obscurs traversa un instant Poil de Lionne, mais elle repoussa sa satisfaction personnelle pour se concentrer sur la raison.
- Non. Tu es trop blessé, et si Petite Banquise venait à disparaître, ainsi que moi en la cherchant, il ne restera plus que toi. Tu seras notre seule chance."
Nuage d'Ombre approuva les paroles de la guerrière et se roula en boule pour montrer qu'il se reposerait. Satisfaite, Poil de Lionne lui lécha le pelage et partit dans la forêt.
Elle la traversa sans rencontrer le moindre danger. Il n'y avait pas d'oiseaux qui chantaient, mais pas non plus de signes du Clan de la Boue... Ni de Petite Banquise. Le Soleil passa dans un nuage et l'obscurité envahit les environs. Se fiant à ses oreilles, la guerrière continua à marcher, les feuilles crissants sous ses pattes. Enfin elle entendit un râle. Petite Banquise ! S'exclama Poil de Lionne, joyeuse de retrouver le chaton. Et elle fila à toute allure vers la provenance du son. Mais le spectacle lugubre lui fit oublier sa joie. Devant elle, Petite Banquise était allongée sur le corps d'une jolie chatte. Et elle pleurait. Entendant la guerrière, elle avait relever les yeux.
- Ma mère... Morte après avoir échappé au Clan de la Boue !"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rose des Sables



Messages : 46
Date d'inscription : 26/04/2012

MessageSujet: Re: ORIGINES...   Mar 1 Mai - 18:27

Chapitre 30: (de Fleur de Flamme)
Griffe des Nuages se leva faiblement. Des gardes arrivèrent.
<< Toi! Cracha le premier.
_ Oui moi... Murmura le guérisseur.
_ Viens avec nous, tu seras le premier a mourir.
_ Essayez juste un peu!
_ C'est vous le chef.>> Gronda le second.
Il se jeta sur le matou gris-bleu et lui entailla le flanc. Griffes des Nuages cracha de douleur et se retourna pour arracher l'oreille du matou d'un gris cendre poussiéreux. L'autre, blanc, bondit et donna plusieurs coup de griffes, des poils volèrent... Griffes des Nuages fut clouer au sol. Alors qu'il crut sa dernière heure arrivée il sentit le poids du matou blanc s'enlever. Il se releva et vit Faucon se battre contre le chat couleur neige. Celui cendre donna un grand coup de dent dans la patte a Faucon mais Colombe s'accrocha a la queue du chat gris qui lâcha sa proie. Griffes des Nuages passa par derrière et assomma d'un grand coup de patte le mâle blanc qui s'écroula a terre. Faucon et Colombe se chargèrent du gris cendre. Les deux a terre, ils s'enfuirent tous par la sortie. Il slalomèrent dans les couloirs, évitèrent les gardes et sortirent a l'air libre.
<< Enfin libre! Cria Faucon.
_ Oui, fuyons! Ajouta Colombe. Je suis très contente d'être en vie, et c'est grâce a vous!
_ Merci, je suis aussi content de l'être et de vous avoir connu, il faut maintenant se retirer chacun de notre côté, je vous dit au revoir et bonne chance.>>
Griffes des Nuages s'enfuit. Il sourit en entendant les cris d'au revoir de Colombe et Faucon. Il fila a travers la forêt. Il arriva près du repaire de ses compagnons. Nuage d'Ombre était couché sur une litière.
<< Nuage d'Ombre!
L'apprenti se réveilla en sursaut.
_ Griffes des Nuages?
_ Oui c'est moi, où sont Poil de Lionne et Petite Banquise?
_ Petite Banquise a disparut et Poil de Lionne a été la chercher.
Le guérisseur fit demi tour et repartit.
_ Hé! Cria Nuage d'Ombre. Attend!
_ Resta là! Répondit Griffes des Nuages avant de retourner dans la forêt.
Il suivit l'odeur des deux chattes avant de les retrouver penchée sur un corp...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rose des Sables



Messages : 46
Date d'inscription : 26/04/2012

MessageSujet: Re: ORIGINES...   Mar 1 Mai - 18:30

Chapitre 31 : (de Patte Fauve)
Nuage d'Ombre se releva difficilement. Griffe des Nuages était revenu et était aussitôt reparti, Petite Banquise et Poil de Lionne avait disparu, bref, il était seul ! Et blessé, en plus ! L'apprenti s'ébroua et fit quelques pas, chancelant. Ce qu'il détestait ça ! Finalement, il réussit à ne plus chanceler et partit au petit trot sur les traces du guérisseur. Il arriva dans une clairière, et manqua de percuter Poil de Lionne et Griffe des Nuages, qui portait un corps. Petite Banquise les suivait en pleurant. Nuage d'Ombre s'écarta pour laisser passer les deux adultes et regarda le corps passer. Il se rappela alors du nom de la chatte : Pelage d'Ajoncs ! Et c'était la mère de Petite Banquise. Silencieusement, il entoura de sa queue la jeune chatte et ils arrivèrent tous les quatre à leur camp. Après avoir enterré la valeureuse guerrière, ils écoutèrent l'histoire de Griffe des Nuages. Et ce dernier leur apprit que Pelage d'Ajoncs, qui n'avait pas voulu donner son vrai nom, s'était appelé Colombe. Il leur raconta comment il avait échappé au Clan de la Boue avec Pelage d'Ajoncs et Faucon, l'autre chat. Nuage d'Ombre comprit rapidement que ce chat n'était autre que son mentor, Griffe de Hêtre. Lorsqu'il se coucha le soir, il attendit que ses amis s'endorment, puis il partit sur les traces de son mentor...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rose des Sables



Messages : 46
Date d'inscription : 26/04/2012

MessageSujet: Re: ORIGINES...   Mar 1 Mai - 18:31

Chapitre 32 : (de Rose des sables)
Petite Banquise se coucha comme une automate entre Nuage d'Ombre et Poil de Lionne. Elle ne voulait pas pleuré, elle avait depuis longtemps comprit que ça ne servait à rien. Elle n'arrivait à dormir, et n'y comprenait rien. Sa mère s'était appelé Colombe ? Alors elle n'était pas né dans son clan ? Mais c'était impossible ! Cela faisait d'elle une traitre ! Et elle, Petite Banquise, sa fille, aussi...
Mais qu'est-ce qui lui prenait ? Une traitre ? Non, non, non, elle ne pouvait pas dire ça... Elle... Elle était parti du clan pour retrouver sa mère, elle ne s'était pas enfuit ! Et elle avait tout ignoré... Pourquoi Pelage d'Ajoncs ne lui avait rien dit ? Petite Banquise revoyait toutes les dix minutes son corps déchiqueté par ceux qui avaient faillis tué ses amis des autres clans plus d'une fois... Cette vision la hantait. Elle ne voulait plus la voir, ne plus penser, ne plus vivre ! Elle avait trop mal. Pas mal en blessures, au fond d'elle. Elle avait l'impression qu'on avait anéanti son âme. Elle avait refusé le moineau que Poil de Lionne lui avait chassé... Elle voulait mourir ! C'était trop dur à supporter. A chaque fois que Petite Banquise fermait les yeux, elle revoyait Pelage d'ajoncs, couverte de sang, relevé faiblement la tête, en lui disant d'approcher. Elle avait obéit, sans se rendre compte de se qu'elle faisait. Pelage d'Ajoncs l'avait supplié de ne pas chercher à la venger, de partir d'ici le plus vite possible, de ne jamais revenir. Puis elle avait rendu son dernier souffle, sur le sol d'une forêt qui n'était pas chez elle, sur le territoire des chats qui l'avaient tués. Poil de Lionne était alors arrivé, suivie peut après par Griffes des Nuages qui s'était échappé, et Nuage d'Ombre...
Les trois chats avait ramené Pelage d'Ajoncs, et Petite Banquise. Puis ils avaient enterrés Pelage d'Ajoncs à coté d'une jolie cascade. Petite Banquise avait à peine écouté Griffes des Nuages raconté son évasion...
Elle perçut un mouvement. Nuage d'Ombre s'était levé, et vérifiait que les autres dormaient. Petite Banquise, les yeux grands ouverts, le vit partir vers la forêt.
"Poil de Lionne ! fit elle en secouant la guerrière.
Mais celle-ci continua à dormir. Abandonnant la chose, Petite Banquise suivit Nuage d'Ombre. Elle n'avait plus rien à perdre, le Clan des Étoiles lui avait tout pris peu à peu. Nuage d'Ombre s'enfonça dans la forêt, à la lueur de la lune. Le matou remonta la piste de Pelage d'Ajoncs, et arriva bientôt à l'entrée d'un tunnel, caché par des fougères. c'était ici que griffes des Nuages, Pelage d'Ajoncs et un autre chat s'était quitté. Nuage d'Ombre n'entra pas tout de suite, il fit demi tour et Petite Banquise se cacha de justesse derrière un fourré de ronces. Nuage d'Ombre trouva de la boue fraiche, et se roula dedans. Il retourna vers l'entrée du tunnel et disparu. Petite banquise vérifia les environs, et l'imita. la boue colla à sa fourrure et la trempa, mais elle s'en ficha et entra dans le tunnel.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rose des Sables



Messages : 46
Date d'inscription : 26/04/2012

MessageSujet: Re: ORIGINES...   Mar 1 Mai - 18:48

Chapitre 33 : (de Poussière de Rocher)
Poil de Lionne grimaça quand Griffe des Nuages lui appliqua un cataplasme collant. Blessée par se dernier en se percutants, elle n'avait pas eu mal mais le guérisseur avait insisté pour la soigner.
- Il faut que les membres de notre petit groupe soit en pleine forme !" avait-il dit en guise d'argument.
La guerrière avait cédé, et elle se retenait de pousser un cri avec le cataplasme qui lui brûlait la peau. Quand Griffe des Nuages eu fini, il reposa ses plantes et sortit de la petit cavité. Poil de Lionne entreprit de dormir, lorsqu'il y eu un cri. Que peut-il encore nous arriver, après tout ce que le Clan des Étoiles nous a infligé ? songea-t-elle avec désespoir. La guerrière sortit alors à son tour. Devant elle, se tenait Griffe des Nuages qui léchait le pelage collant de... Petite Banquise ! Doucement, Poil de Lionne s'approcha et demanda d'un ton ferme, mais doux :
- Que s'est-il passé ?"
- Nuage d'Ombre... Il... Il..."
Le guérisseur lui frotta plus vigoureusement le pelage, si bien que le chaton reprit ses esprits et réussi à articuler ;
- Nuage d'Ombre est entré sous terre, dans le Camp de la Boue, et... Et les guerriers boueux l'on fait prisonnier !"
- Il va mourir ?" demanda Poil de Lionne soudain prise de panique.
- Non, ils... Ont dit qu'il devra jouer à un jeu, le Jeu du Destin, je crois... Tu te bas dans une arène, contre tout les chats du clan, tout les coups sont permis ! Soit tu meurs, soit tu arrives à tous les battre et tu as un privilège de ton choix !"
- Il faut l'aider !" s'exclama Griffe des Nuages.
La guerrière approuva. Même si elle savait depuis longtemps que l'apprenti avec un potentiel incroyable, il ne serait pas de taille contre une quinzaine de chat deux fois plus gros que lui.
- Nous nous ferons passer pour des guerriers du Clan de la Boue ! J'ai cru comprendre qu'ils étaient très nombreux." dit Poil de Lionne en lançant un regard au guérisseur qui approuva.
- ... Alors un de plus, un de moins ! Continua-t-elle, et dès qu'il faiblira, nous nous proposerons volontaires pour se battre contre lui et au lieu de lui arracher les poils nous nous approcherons de lui lentement... Avant de l'embarquer avec nous ne cavalant vers la sortie ! Ça vous va ?"
Les autres hochèrent la tête, et Petite Banquise, qui était toujours choquée de la disparition de sa mère, proposa :
- Ensuite, nous libérerons les autres chats captifs du Clan de la Boue et nous rentrerons chez nous ! C'est bien ça ?"
- Oui !" approuva Poil de Lionne.
Le Soleil se levait. Il fallait se préparer. Le trio était entré dans la forêt, et le guérisseur avait jugé bon ne pas emmener Petite Banquise. Elle était donc resté près de l'entrée du tunnel. Ils se roulèrent dans la boue -la guerrière dorée poussa un miaou de dégoût- et pénétrèrent dans les sous-terrains. Griffe de Nuages et Poil de Lionne se lancèrent des regard inquiets avant d'être engloutis par l'obscurité.
Bonne chance.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rose des Sables



Messages : 46
Date d'inscription : 26/04/2012

MessageSujet: Re: ORIGINES...   Mar 1 Mai - 18:49

Chapitre 34: (de Fleur de Flamme)
Griffes des Nuages s'engagea dans l'ombre et se repéra grâce a sa dernière odeur qui était restée dans le tunnel.
<< C'est par là...>> Chuchota-t-il a Poil de Lionne en indiquant d'un mouvement de tête un long couloir menant a une grande clairière sous terre. Des bruit, des cris se faisaient entendre d'ici. Il coucha les oreilles et s'avança dans le tunnel sombre et étroit. Le guérisseur s'arrêta a l'entrée et écouta les bruits. Une voix, beaucoup plus forte que les autres criait:
<< Bienvenu au combat de ce chat, qui risque fort bien de mourir, L'Inconnu Noir!!
Un tonnerre de miaulement retentit.
_ Il va se battre contre tous les membres du clan des Boues, et nous les accueillons maintenant!>> Hurla-t-il a la foule en délire.
Une dizaines de membres arriva et les deux chats les suivirent tant bien que mal en imitant les pas et les bonds des autres. Puis ils arrivèrent au centre et se placèrent en groupes, des plus jeunes aux plus vieux. Le guérisseur et la guerrière se mirent dans les jeunes allant vers l'âge adulte. Ils virent leur tour arriver lentement... Griffes des Nuages, inquiet, se serra contre Poil de Lionne et lui glissa a l'oreille, d'une voix tendue:
<< Et si ça marcher pas?>>
La guerrière ne lui répondit pas mais se contenta de hocher la tête en signe de courrage. Griffes des Nuages releva la tête pour s'enguager sur le terrain vers l'apprenti.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rose des Sables



Messages : 46
Date d'inscription : 26/04/2012

MessageSujet: Re: ORIGINES...   Mar 1 Mai - 18:50

Chapitre 34 : (de Patte Fauve)
Nuage d'Ombre attendait patiemment les chats du Clan de la Boue. Il en avait déjà défait plusieurs et commençait à être fatigué. Malheureusement, il lui en restait beaucoup. Deux chats s'approchèrent lentement de lui. L'apprenti se prépara à les attaquer. Il montra les crocs. Les deux chats échangèrent un regard, et Nuage d'Ombre en profita pour sauter sur celui qui avait l'air le plus menaçant. Il le renversa, et alors qu'il allait lui donner un bon coup de griffe, le chat lui chuchota : "Nuage d'Ombre ! C'est moi, Poil de Lionne !" Surpris, l'apprenti n'abaissa pas sa patte. Il comprit rapidement que ses amis étaient venus le libérer. Faisant semblant de sauter sur l'autre chat, il fila vers la sortie, Poil de Lionne et Griffe des Nuages derrière lui. Les chats du Clan de la Boue les regardèrent passer. Jusqu'à ce que le plus gros, leur barre la route. Nuage d'Ombre lui rentra dedans de plein fouet. Le chat lui griffa l'oeil. Puis Poil de Lionne lui sauta dessus et l'envoya valser. Malheureusement pour les amis, les autres chats avaient repris leurs esprits et avaient commencé à les entourer. Regardant vers la sortie, Poil de Lionne, Griffe des Nuages et Nuage d'Ombre virent qu'elle était gardée par deux guerriers, les frères jumeaux de celui que Poil de Lionne avait battu. Se mettant dos à dos, l'apprenti, la guerrière et le guérisseur firent courageusement face au Clan de la Boue. Leur chef, nommé Lac de Boue, s'approchait, menaçant. Il lança : " Rendez-vous, ou vous mourrez !
- Jamais ! répondirent d'une même voix les trois chats
- Dans ce cas, mourrez !"
Avant même qu'il n'est fini sa phrase, Nuage d'Ombre lui avait sauté dessus. Même pris par surprise, le chef était toujours très bon. Il lui griffa profondèment le flanc et tenta de le mordre à la gorge. Nuage d'Ombre l'évita et passa sous son ventre. Il lui martela le ventre de ses pattes arrières. Alors que Lac de Boue se retournait, l'apprenti lui sauta à la gorge et le mordit sauvagement. Le chef écarquilla les yeux et mourut rapidement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rose des Sables



Messages : 46
Date d'inscription : 26/04/2012

MessageSujet: Re: ORIGINES...   Mar 1 Mai - 18:52

Chapitre 35 : (de Rose des sables)
Petite Banquise se décida à entrée dans le trou. Elle n'en pouvait plus, elle voulait se battre et ne pas rester sans rien faire alors que les autres risquaient leurs vies pour sauver Nuage d'Ombre. Après s'être enduite de boue, elle entra. Le même énorme réseau de galerie s'ouvrait à elle. Lorsqu'elle avait vu Nuage d'Ombre la première fois, elle avait pris à droite. Consciente qu'elle avait changé de direction, elle prit à gauche. Elle croisa plusieurs fois des chats qui ne la remarquèrent pas. Ayant perdu le compte des lunes qu'elle avait passé en dehors de son clan, elle se dit qu'elle avait surement maintenant la taille d'un apprenti. La galerie s'élargit et elle déboucha dans une grande salle. Ce devait être la place principale. Seuls quelques chats étaient là. Ils devaient tous être en train de se battre contre Poil de Lionne, Griffes des Nuages et Nuage d'Ombre. Petite Banquise au hasard vers une entrée, et passa devant en jetant un coup d'oeil. Elle devait mener au dehors, puisqu'une fine brise vint lui chatouiller les moustaches. Bon à savoir, elle retint son emplacement, et passa devant une deuxième entrée. Raté. La troisième fut la bonne. Des miaulements terrifiés s'y élevaient, et deux chats robustes du Clan de la Boue montait la garde en montrant les crocs pour essayer de faire taire les prisonniers.
"Et, toi, tu ne devrais pas aider les autres aux dehors pour kidnapper les tribus ?"
Petite Banquise se retourna. Un chat au pelage strillé de boue la hélait.
"Non, je devais rester au camps aujourd'hui, répondit-elle d'un ton convaincant.
-Hum... Très bien. Va apporter ça aux aïeuls."
Il lui montra une pile de proie. Elle alla chercher un moineau et repartit dans un autre souterrain. Les aieuls étaient surement leurs anciens, mais elle n'avait aucune idée d'où se trouvait leur tanière dans ce dédale de labyrinthes. Du bruit. Elle se cacha dans une interstice juste à temps. Le chat qui lui avait parlé passa en courant sans la voir. Reprenant son souffle, elle laissa sa proie dans sa cachette et retourna dans la grande salle déserte. Petite Banquise rejeta un coup d'oeil dans la galerie des prisonniers. Les gardes étaient toujours là. Il allait falloir ruser pour détourner son attention.
"IL A TUE NOTRE CHEF !!"
Ce cri de rage pur résonna entre les parois de pierre et de terre. Un chat détallait à travers toutes les galeries pour crier.
"A MORT !!! A MORT !! VENEZ NOUS AIDEZ !"
Ses hurlements se répercutèrent. Petite Banquise allait devoir faire vite, ça chauffait pour les autres, et avec tout le Clan de la Boue aux trousses, ils allaient avoir du mal à s'en sortir seuls. Les gardes détallèrent. C'était le moment. Petite Banquise s'engagea sans bruit dans la galerie où des chats, aveuglés par la peur, poussaient des cris de désespoir.
"Chut ! Je suis venue vous sauvez ! Mes amis combattent les autres !"
Les chats se turent. Il y avait là des chats de clans, mais aussi des chats errants, toutes odeurs mélangées.
"Mais, je te reconnais, toi ! Tu es de mon clan ! Tous le monde croyait que tu avais disparu comme les autres !"
Petite Banquise se tourna vers le chat décharné. C'était Aile de Pivert ! Mais dans quel état !
"Vite !" feula une femelle.
Petite Banquise poussa de toute ses forces le caillou qui bouchait la sortie des prisonniers. il bascula sur le coté. Les prisonniers s'échapèrent en miaulant de bonheur. Ils se dispersèrent dans tout les sens.
"ATTENDEZ ! feula Aile de Pivert d'une voix forte.
Les chats s'immobilisèrent.
"Petite banquise a dit que ses amis se battaient pour s'échapper ! Allons les aidez, puisqu'ils nous ont libérer ! Ensemble, nous vaincront le Clan de la Boue !
- Il a raison ! Sinon, d'autres prendront notre place et seront tués ! fit un autre chat.
- Oui ! approuva une petite chatte rayée.
- Allons-y ! feula Aile de Pivert. Petite Banquise, montre nous le chemin !"
Et la horde de chats furieux la suivit vers l’arène où Poil de Lionne, Nuage d'Ombre et Griffes des Nuages luttaient pour rester en vie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rose des Sables



Messages : 46
Date d'inscription : 26/04/2012

MessageSujet: Re: ORIGINES...   Mar 1 Mai - 18:53

Chapitre 36: (de Poussière de Rocher)
Des dizaines de griffures barrait le pelage de Poil de Lionne, qui habituellement doré, était à présent écarlate, reflétant le visage de la guerre. Je mourrait en vrai guerrière. Songea la guerrière qui regardait les dix-sept chats qu'elle avait abattue de griffe et de croc. Autour d'elle, Griffe des Nuages était lui aussi très abîmé, mais malgré ses blessures il se concentrait sur le pelage de Nuage d'Ombre qui était couché sur le flanc. Tout leurs adversaires étaient morts. Et alors que le trio pensait que tout était fini, un feulement retentit dans l'arène : des renfort ! Une trentaine de chats boueux déboulèrent et se jetèrent sur les trois matous. Puisant sa force dans sa fierté et dans son honneur, Poil de Lionne se redressa, malgré son oreille déchirée et sa patte brisée, et se jeta sur un matou. Le combat se montra d'abord très inégal. Nuage d'Ombre tua cinq guerriers, la guerrière dorée trois, et le guérisseur deux. Mais on voyait bien que les guerriers du Clan de la Boue étaient plus énergétiques que le petit trio qui peinait sous les multiples attaques. C'était peine perdu.
Pourtant Poil de Lionne refusait à le croire. Elle se griffa un matou au visage, tenta une morsure que son adversaire évita, para un coup fatal...
- N'abandonnez pas !" hurla-t-elle.
Son cri résonna dans toute la salle, et au même moment une dizaine de chats déboulèrent. Petite Banquise en faisait parti. D'un coup, a bataille redevint juste : les renforts étaient en meilleur forme que Griffe des Nuages, Nuages d'Ombre et Poil de Lionne. Le chaton se défendait près d'une chatte au pelage presque vert. Soudain, un chat du clan de la boue se jeta sur la guerrière verte qui recula d'un pas. La chatte commença un combat, et s'éloigna de Petite Banquise, qui continuait à donner de petits coups de griffes dangereux aux ennemis.
Poil de Lionne évita une griffure d'un adversaire d'un ennemi, avant de remarquer les roches et la terre trembler juste au-dessus du chaton au pelage blanc-bleu. des tremblements agitèrent le haut de la caverne, et des roches commencèrent à tomber. Après une mince hésitation, la guerrière se jeta sur Petite Banquise, et l'attrapa par la peau du cou. Mais elle ne fut pas assez rapide. NON ! Le chaton évita tout les éboulis... Mais pas la guerrière. Adieu... Il y eu un craquement d'os sec, le sang gicla. Les yeux de Poil de Lionne se voilèrent et elle poussa un dernier soupir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rose des Sables



Messages : 46
Date d'inscription : 26/04/2012

MessageSujet: Re: ORIGINES...   Mar 1 Mai - 18:57

Chapitre 37: (de Fleur de Flamme)
Griffes des Nuages donnais un coup de griffes dans l'oeil d'un matou boueux quand un cris, celui de Petite Banquise et d'un craquement sec des rochers s'effondrant sur quelque chose... ou quelqu'un... Il acheva le chat marron boue et accouru vers le groupe qui regarder l'air horrifié une masse doré gisant a terre. Il bouscula les autres qui râlèrent et bondit sur le corps de...
<< Poil de Lionne! S'écria le guérisseur.
Il inspecta la guerrière longuement avant de se tourner vers les autres qui attendaient le bilan.
_ Je... je suis navré...
Le matou gris-bleu ferma les yeux tendit qu'une larme solitaire coula le long de sa joue. Il se tourna vers la femelle d'or...
_ Nous... nous devons la veiller.>>
Il pris avec délicatesse le corps souple qui aurais ou vivre encore longtemps mais... le clan des Etoiles avaient appelés la chatte doré, elle devais y aller. Nuage d'Ombre et Petite Banquise le suivirent, la tête basse. Les autres frayèrent un chemin, même ceux du clan de la Boue. Griffes des Nuages se repéra dans les tunnels et sortit a l'air libre doucement et avec délicatesse. Il déposa le corps de Poil de Lionne sur un carré d'herbe.
<< Tu étais une guerrière exceptionnelle... jamais nous ne t'oublierons... >>
Il laissa passer Nuage d'Ombre et Petite Banquise et les laissa dire leur adieux. Il partis dans la forêt lentement et ne vit pas où il allais... au bout d'un moment il fonça dans un pelage blanc crème. Il leva la tête et reconnu Etoile de Galaxie.
<< Désolé... Miaula-t-il sans conviction.
_ Que se passe-t-il?
_ Poil de Lionne a périe... des rochers lui sont tombés dessus alors qu'on libérer notre ami du clan de la Boue...
_ Hoo... je suis navrée... ma grotte n'est pas loin, tu veux qu'on y aille?
_ Oui.
Les deux chats cheminèrent jusqu'a la caverne sombre et profonde... Fatigués Griffes des Nuages tenguais presque sur ses pattes. La chef se coucha sur sa litière et invita le guérisseur a se poser.. Il s'effondra à côté d'Etoile de Galaxie.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rose des Sables



Messages : 46
Date d'inscription : 26/04/2012

MessageSujet: Re: ORIGINES...   Mar 1 Mai - 18:59

Chapitre 38 : (de patte Fauve)
Nuage d'Ombre pleurait. Il pleurait toute sa douleur pour son amie perdue. Il se coucha à côté d'elle et huma son parfum familier. Epuisé par les péripéties du jour, il tenta de lutter contre la fatigue, mais finit par renoncer à combattre...

- Poil de Lionne.
- Cascade Enneigée ? Mais... Oh, je suis morte...
- Oui, mais nous avons décidé que ton temps n'était pas encore venu. Tu dois encore accomplir beaucoup de choses.
- Qu'est-ce que... ? Tu veux dire que je vais revivre, revenir à la vie ?
- Oui. Tu le dois. Fais bon usage de cette vie retrouvée.

Nuage d'Ombre se réveilla en sursaut. Le jour pointait à travers les branches des arbres. Il regarda Petite Banquise dormir, et se dit qu'elle était bien grande pour un chaton. Elle aurait du être apprentie, maintenant.
Le chat entendit une nouvelle respiration, juste à côté de lui. Lorsqu'il regarda Poil de Lionne, il vit que son flanc se soulevait. Fou de joie, il se leva et réveilla Petite Banquise. Il se mit à la recherche de Griffe des Nuages. Le guérisseur revenait justement vers la clairière. Lorsque l'apprenti lui apprit que Poil de Lionne était vivante, le matou fila ventre à terre, Nuage d'Ombre sur les talons. Après avoir fait un cataplasme à la guerrière, Griffe des Nuages la veilla pendant longtemps, très longtemps. Pendant ce temps, les autres chats s'étaient réveillés et discutaient, non loin de là. Les deux Clans s'étaient mélangés, et les membres du Clan de la Boue avaient plongé dans la rivière. Ils étaient à présent tout propres, et leurs pelages brillaient. Les nuances d'or, de roux, de gris, de noir et de blanc se mêlaient. Pendant plusieurs jours, les chats attendirent le rétablissement de Poil de Lionne et d'autres blessés. Quelques chats du Clan de Petite Banquise partaient en éclaireurs, pour voir à quelle distance ils étaient de leurs familles et de leurs amis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rose des Sables



Messages : 46
Date d'inscription : 26/04/2012

MessageSujet: Re: ORIGINES...   Mar 1 Mai - 19:01

Chapitre 39 : (de Rose des Sables)
"Et ça, c'est quoi, Griffe des Nuages ?"
Petite Banquise avançait en sautillant entre les arbres. A chaque plante, elle demandait au guérisseur qui se montrait très patient, ce que c'était. Elle essayait de mémoriser leurs odeurs et leurs aspects, sachant que ça lui servira surement plus tard. Elle avait déjà repéré le pas d’âne, avec ses tiges rabougris, le pavot avec ses drôles de feuilles, et l'écorce d'aulne. Malheureusement, l’hiver arrivait, et les plantes se faisaient plus rares.
"C'est de la mille feuilles. Cela sert comme contrepoison."
Petite Banquise essaya de mémoriser la plante, continua son chemin après quelques instants. Elle escalada adroitement un tronc, et entendit un petit bruissement. Un mulot fouillait parmi les feuilles mortes. Petite Banquise longea aussi silencieusement que possible le tronc et s'approcha sans faire de bruit de sa proie. Griffe de Nuages devait s'être arrêté pour ne pas la déranger, et elle l'en remerciait. Petite Banquise bondit sur le mulot, qui n'avait rien vu venir et poussa son dernier souffle.
"Hé bien tu deviens une excellente chasseresse ! miaula Griffe des Nuages qui s'était arrêté sur une souche.
- Euh... fit Petite Banquise, contente que le tronc empêche Griffe des Nuages de la voir qui rougissait. Je vous observais en secret.
- Je le savais, s'esclaffa le guérisseur. Je t'avais remarqué.
- Donc tout cha, ch'est grâce à vous ! s'exclama Petite Banquise en escaladant de nouveau le tronc en sens inverse, la proie dans sa gueule.
- Tu feras une bonne apprentie, assura Griffes des Nuages en attendant qu'elle la rejoigne.
Petite Banquise posa sa proie, et tourna vers le guérisseur se yeux bleus.
« Mais j’ai dépassé six lunes depuis plus d’une saison ! Je suis trop âgé pour devenir apprentie ! miaula-t-elle, désespérée.
- Tu as beaucoup apprit seule ! Tu sais chasser, grimper, et un peu près te battre. Il te manque juste un mentor pour te perfectionner ! »
Petite Banquise soupira. Elle n’aurait pas de mentor avant longtemps. Une autre question la taraudait.
« Est-ce que Poil de Lionne… Euh, non, Cœur de Brume se rappelleras de nous ? » demanda-t-elle, inquiète.
Dans son esprit, Poil de Lionne avait remplacé sa mère morte, et Griffe des Nuages le père qui lui faisait défaut. Quand à Nuage d’Ombre, elle le voyait comme son grand frère. Lorsque Poil de Lionne était morte, elle avait cru que le Clan des Étoiles la punissait d’avoir quitter son clan en la privant d’une mère. Poil de Lionne avait ressuscitée. Mais si elle ne se rappelait plus rien de ses amis, cela revenait au même.
« Oui, je crois qu’elle gardera ses souvenirs. Lorsque le Clan des Étoiles lui a rendu la vie, et que j’ai eu une vision en la veillant, le Clan des Étoiles m’a annoncé qu’elle s’appellerait dorénavant Cœur de Brume. Mais ce n’est pas tout, Étoile de Galaxie m’est alors apparu et m’a déclaré que…
- Griffe des Nuages ! »
Mirage, un membre du Clan de la Boue au pelage fauve, s’arrêta en dérapant, suivi de près par Muguet, une jeune chatte crème du même clan. Petite Banquise brulait d’en savoir plus. Qu’avait donc dit Etoile de Galaxie ? Mirage anonça quelque chose à Griffe des Nuages.
« Qu’est-ce qui se passe, Muguet ? demanda Petite Banquise.
- La chatte qui s’appelle Étoile de Galaxie est arrivée !
- On rentre immédiatement au camps ! miaula Mirage.
- Mais… commença Petite Banquise.
Griffe des Nuages et Mirage étaient déjà en route, et Petite Banquise eut juste le temps de prendre son mulot avant de suivre Muguet pour les rattraper. Ils atteignirent bientôt le camps. C’était une vaste clairière, entourée de diverses buissons et petits arbres. Les chats étaient très nombreux, car les membres du "Clan de la Boue" dont en vérité ils n’avaient que le nom, car ils n’avaient rien des noms de clans, ni la même façon de s'organiser, s’ajoutaient aux membres des clans kidnappés.
« Enfin ! miaula Pelage d’Algues, du Clan de l’Aurore Boréale.
- Pas trop tôt ! » grommela Plume d’Aigle, du Clan de la Brume.
Tous les chats étaient réunis autour d’un arbre mort frappé par la foudre. Etoile de Galaxie s’y tenait.
« Bien, miaula-t-elle. Maintenant que tous le monde est là, il est temps de commencer. Car ceci n’est pas une assemblée ordinaire. »
Elle leva les yeux vers le ciel découvert.
« J’appelle le Clan des Étoiles pour qu’ils se penchent sur ses chats ! Tous ont prouvés leur loyauté et ont jurée suivre votre voix ! Permettez-moi maintenant de leur donner leur nom qui fera d’eux des chats de clans à part entière ! »
Elle baissa la tête et se tourna vers l’assemblée.
« Pour commencer, nombreux sont les apprentis en âge de recevoir leurs noms !
- Tu vas être baptisé, murmura Petite Banquise à Muguet, dont les yeux étincelaient. Je t’envie ! »
Elle hocha la tête, pressée d’entendre la suite. Petite Banquise, elle, aurait tout donné pour être un membre du Clan de la boue à ce moment précis.
« Air, avance, miaula Étoile de Galaxie. A partir de ce moment, tu t’appelleras Nuage d’Air, et Plaine des Vents sera ton mentor. »
Plaine des Vents avait été kidnappé le dernier, et la troupe de chats avaient croisés les derniers membres du Clan de la Boue qui voulaient tuer les chats des clans. Il avait été facile de les battre et de délivrer les prisonniers. Étoile de Galaxie nomma de la même façon Nuage de Muguet, que Petite Banquise félicita de tout son cœur, avec un peu de nostalgie, Nuage de Bois, Nuage de Primevère, Nuage de Racine, Nuage de Capucine, Nuage de Saumon, Nuage de Grotte, Nuage Roux et Nuage de Lichen.
« Et le dernier, approche, Petite Banquise.
- Quoi ? M… Moi ? miaula Petite Banquise, certaine d’avoir mal entendue.
- Oui, toi. »
Griffe des Nuages et Nuage d’ombre lui firent des signes encourageants. Gonflée de joie, Petite Banquise avança, tout en regrettant que Poil de Lionne ne soit pas réveillé pour assister à son baptême.
« Tu as déjà prouvé ta valeur, et je te nomme Nuage de Banquise ! Ton mentor sera… Pelage d’Ombre ! »
Des murmures s’éveillèrent. Il n’y avait pas de Pelage d’Ombre dans le camp. Cela ne pouvait être qu’une personne… Nuage d’Ombre va être nommé guerrier ! pensa Nuage de Banquise avec enthousiasme. Et je suis son apprentie !
Elle retourna à sa place, et attendit la suite avec impatience.
« Maintenant passons aux guerriers ! Mirage ! Tu t’appelleras maintenant Mirage Lointain ! »
Le chat s’approcha, les yeux luisants, et toucha le museau de la chef qui avait bondit de son perchoir, puis la salua respectueusement d’un coup de langue sur l’épaule. Il en fut ainsi pour Lumière du Jour, Aiguille de Pin, Brin d’Herbe, Branche de Gui, Écorce de Cerisier, Eau du Fleuve, Cœur de Coquelicot, Pelage de Pissenlit, Lune Blanche et Griffe des Cavernes. Nuage de Banquise trépignait presque sur place, lorsque le nom de Nuage d’Ombre fut annoncer.
« Tu es le dernier à être nommer en ce jour exceptionnel ! Nuage d’Ombre, à partir de ce jour, tu t’appelleras Pelage d’Ombre ! Fait honneur à ton clan !
- PELAGE D’OMBRE !!!! PELAGE D’OMBRE !!! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rose des Sables



Messages : 46
Date d'inscription : 26/04/2012

MessageSujet: Re: ORIGINES...   Mar 1 Mai - 19:04

Chapitre 40 : (de Poussière de Rocher)
Quand Poil de Lionne se fut rétablie, et les autres blessés aussi, presque deux saisons c'étaient écoulées depuis le exil. Et là, alors que la guerrière venait d'ouvrir les yeux, l'hiver commençait à tomber sur la terre ancestrale. Petite Banquise sautillait pour gober les flocons, pendant que Nuage d'Ombre discutait vivement avec Griffe des Nuages. Telle fut la scène que vit la chatte dorée en s'éveillant. Elle se sentait aussi grande, mais quand elle amena ses pattes devant elle vit que ses poils était couleur neige. C'est-à-dire gris blanc. Elle se leva. Je me sens renaître ! La multitude des chats qui s'affairaient autour n'étaient pas étonnée de la voir telle que cela. La preuve, Petite Banquise s'approcha d'elle en lui frottant l'échine et lui dit d'une voix sage :
- Bonjour Cœur de Brume ! Étoile de Galaxie m'a nommé Nuage de Banquise et Nuage d'Ombre Pelage d'Ombre !"
- Que... Que... Étoile de Galaxie ?"
- Elle est venue voir Griffe des Nuages dans ses songes et lui a ordonné. Et devine qui est mon mentor ? C'est Pelage d'Ombre !"
- Pelage d'Ombre n'est pas de ton clan." Répliqua Cœur de Brume d'une voix douce.
Soudain une voix forte les interrompit.
- Étoile de Galaxie pensait que je serai son mentor jusqu'au retour ; ensuite, se sera le chef de Nuage de Banquise qui décidera." C'était le guerrier noir. Pelage d'Ombre.
- Je suis sûre que tu feras un excellent mentor, et toi une excellente novice."
Pelage d'Ombre approuva et l'apprentie ronronna de plaisir. Puis ils se retirèrent. Cœur de Brume fila vers Griffe des Nuages. Celui-ci tourna la tête vers elle et l'accueillie d'une caresse au bout du museau.
- Nous partons demain. Tu te sens pour le voyage ?"
- Bien entendu ! Je ne suis la Poil de Lionne épuisée, je suis la Cœur de Brume énergétique !"

Quelque heures avant l'aurore, la guerrière se faufila entre les ronces et quitta le camp provisoire. Elle détala vers le cœur de la forêt, l'âme emplie de doutes, avant de tomber sur une flaque d'eau limpide. Elle se fixa, impassible. Son pelage était blanc gris, ses yeux gris comme la lune ou comme l'étrange matériau dur des Bipèdes. Sa queue était plus longue qu'avant, ses oreilles plus petites. Je me sens... Bizarre. Ce fut le cri de Pelage d'Ombre qui la tira de sa rêverie et elle se hâta de rejoindre ses amis sous la clarté de l'aube qui éclairait ses yeux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Etoile de Flamme
Admin
avatar

Messages : 148
Date d'inscription : 21/02/2012
Age : 18
Localisation : En train de passer une Nuit d'Enfer au Paradis!

Feuille du Chat
Âge : 26 lunes
Caractère et relations :
Expérience :
200/200  (200/200)

MessageSujet: Re: ORIGINES...   Mer 2 Mai - 10:09

Il y a d'autre chapitre après ou c'est a moi?

♫ ~~~~~~~~~~ Signature ~~~~~~~~~~ ♪
Mwa:
Spoiler:
 


Un nouveau soleil...
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://laguerredusang.forumgratuit.org
Rose des Sables



Messages : 46
Date d'inscription : 26/04/2012

MessageSujet: Re: ORIGINES...   Jeu 3 Mai - 16:54

A toi ! ^^

Poste le en cyan ! Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: ORIGINES...   

Revenir en haut Aller en bas
 
ORIGINES...
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Suivre ses origines
» Quand les origines refont surfaces
» Guildes (La quête des origines et Eldorado)
» Vos origines
» Vidéos - Pokémon: Les Origines.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Guerre sans Fin :: Flood :: Histoire-
Sauter vers: